L'embarqué > Normes & spécifications > Sécurité > Maison connectée : la Fondation prpl veut répondre aux besoins open source des opérateurs

Maison connectée : la Fondation prpl veut répondre aux besoins open source des opérateurs

Publié le 29 août 2016 à 12:02 par Pierrick Arlot        Sécurité

Logo prpl

Initiative communautaire créée en 2014 sous l’impulsion d’Imagination Technologies, la Fondation prpl (à prononcer « purple ») a mis sur pied durant l’été un premier groupe d’intérêt focalisé sur les besoins des opérateurs télécoms (Carrier Interest Group, CIG). Objectif : s’assurer que les besoins techniques des grands opérateurs internationaux soient bien pris en compte par la communauté prpl et que les travaux de l’organisme restent en phase avec les nouvelles régulations des agences gouvernementales telles que la FCC aux Etats-Unis qui peuvent éventuellement limiter l’usage des logiciels open source.

Pour rappel, la Fondation prpl développe des briques logicielles open source pour microprocesseurs et microcontrôleurs à architecture Mips qui visent à favoriser la portabilité du code, des architectures des grands centres de données jusqu’aux objets connectés qui alimentent ces serveurs en informations. L'idée étant également de favoriser l’émergence de solutions de virtualisation matérielle en open source adaptées à cette problématique.

Dans ce cadre, le groupe CIG compte aussi apporter des évolutions aux écosystèmes logiciels et matériels de l’environnement GNU/Linux OpenWrt afin de produire des standards professionnels de classe opérateur destinés à améliorer la sécurité des passerelles résidentielles, réseaux domestiques et autres box intelligentes à usage grand public. Des marchés où l’architecture Mips est particulièrement présente.

« Le Carrier Interest Group de la Fondation prpl agira notamment comme un pont entre les communautés open source et les entités commerciales, comme les opérateurs et leurs écosystèmes technologiques, afin de réduire les différences entre les exigences émises par les deux parties », détaille Wojtek Makowski, CTO de l’éditeur français de logiciels embarqués SoftAtHome qui copréside le groupe nouvellement créé avec Pasquale Bombino, VP Engineering pour les solutions connectées de la société suisse ADB.

Le CIG devrait aussi appuyer ses travaux sur certaines spécifications édictées par la Home Gateway Initiative (et notamment sur le document HGI Virtualization), un organisme qui, depuis 2005, a élaboré des exigences pour passerelles résidentielles et qui a mis un terme à ses activités en juin dernier.

 

 

Sur le même sujet