L'embarqué > Matériel & systèmes > Connectivité > L’opérateur Objenious promet la géolocalisation des objets LoRa à moins de cinquante mètres

L’opérateur Objenious promet la géolocalisation des objets LoRa à moins de cinquante mètres

Publié le 30 novembre 2017 à 12:21 par Pierrick Arlot        Connectivité Objenious

Objenious

Deux ans après son lancement, Objenious, la filiale de Bouygues Telecom focalisée sur l’Internet des objets, estime, avec 4 300 antennes déployées sur tout le territoire, couvrir 95% de la population et plus de 30 000 communes, soit 86% de la superficie de l’Hexagone. Et, conformément à ses intentions initiales (lire notre interview de Stéphane Allaire, le président d’Objenious, réalisée en octobre 2016), l’opérateur est aujourd’hui en mesure de proposer la géolocalisation TDOA (Time Difference Of Arrival), c’est-à-dire sans GPS, sur son réseau public national LoRaWAN.

Objenious offre donc à ses clients la possibilité d’activer la géolocalisation sur tous types de capteurs connectés à son réseau, la technologie TDOA permettant de positionner un objet grâce à tous les messages qu’il émet avec une précision à partir de 50 mètres en zone urbaine. Cette précision, qui dépend de la densité d’antennes, passe à 100 mètres en zone périurbaine et à 250 mètres en zone peu dense.

Dans la pratique, la TDOA, qui utilise la différence de temps d’arrivée des messages aux différentes antennes du réseau pour calculer la position de l’objet, nécessite une mise à jour ad hoc des passerelles et un algorithme de calcul de position sur serveur. Selon Objenious, l’absence de récepteur GPS dans les objets permet de réduire leur consommation énergétique, de prolonger leur autonomie tout en réduisant leur coût de production.

La technologie TDOA, précise encore l’opérateur, permet de suivre des objets en extérieur, en intérieur ou en mobilité et donc de reconstituer un parcours (i.e. géotracking) ou de générer des alertes d’entrée ou de sortie de zone (i.e. géofencing). Ainsi, par exemple, Carrefour Supply Chain utilise cette technologie pour localiser et gérer ses chariots entre ses magasins et ses plates-formes logistiques. « Une précision de 50 mètres crée d’immenses opportunités pour toutes les entreprises, et je suis très confiant sur notre capacité à améliorer encore cette précision dans les mois à venir, grâce au travail de nos équipes réseau, à celui de nos partenaires et aux optimisations de la technologie LoRaWAN », anticipe Stéphane Allaire. L’option TDOA est disponible aujourd’hui à partir de 3 euros par an et par capteur.

Parallèlement Objenious poursuit la densification de son réseau. Dans ce cadre, l’opérateur a signé récemment un partenariat stratégique avec Arteria, la filiale réseau de RTE (Réseau de Transport d’Electricité), la société chargée du transport de l’électricité sous haute et très haute tension dans l’Hexagone, afin de renforcer la couverture radio de son réseau LoRa, notamment en zone rurale (lire notre article ici).

Objenious propose aussi une offre de complément de couverture dans des zones difficiles d’accès comme par exemple certains bâtiments (entrepôts, hôpitaux…) ou les sous-sols (caves, parkings…). Baptisée « Coverage on Demand », cette offre est composée d’une micropasserelle LoRa prête à l'emploi et connectée en 4G, d’un capteur de test, d’abonnements pour dix objets par an, de l’accès à la plate-forme SPOT et à ses outils de supervision et de monitoring de parcs d’objets et d’antennes, et de l’accès au réseau national LoRaWAN d’Objenious. L’idée étant d’éviter aux entreprises de déployer des infrastructures de réseaux privés complexes et onéreuses. L’offre Coverage on Demand doit permettre aussi aux entreprises de bénéficier d’une continuité de service de bout-en-bout : lorsque un objet sort de la zone couverte par la micropasserelle, le réseau national LoRaWAN d’Objenious est censé prendre le relais.

Sur le même sujet