L'embarqué > Matériel & systèmes > Start-up > L’IRT SystemX ouvre un appel à start-up pour le domaine de la cybersécurité

L’IRT SystemX ouvre un appel à start-up pour le domaine de la cybersécurité

Publié le 27 octobre 2017 à 07:14 par François Gauthier        Start-up

SystemX Cybersécurité

L’IRT (Institut de recherche technologique) SystemX, focalisé sur l'ingénierie numérique des systèmes du futur, lance son 3e appel à start-up, centré cette fois-ci sur le domaine de la cybersécurité. Cet appel à candidatures intitulé Start@SystemX Cybersecurité offre la possibilité à de jeunes sociétés innovantes d'intégrer le projet R&D EIC (Environnement pour l'interopérabilité et l'intégration en cybersécurité) mené en collaboration avec l'Anssi (Agence nationale pour la sécurité des systèmes d’Information) et d'expérimenter leurs technologies ou leurs concepts innovants en matière de cybersécurité sur la plateforme Chess (Cybersecurity Hardening Environment for Systems of Systems).

Rappelons que le programme Start@SystemX est une initiative réunissant académiques, grands groupes, PME/TPE et start-up qui donne l'opportunité aux jeunes sociétés sélectionnées de démontrer, pendant une période de six mois, leur expertise et la valeur de leurs briques technologiques dans le cadre de projets de recherche pilotés par l'IRT SystemX. Avec des cas d'usage et des défis technologiques portés par les directions R&D des partenaires industriels de SystemX.

Quant au projet EIC, lancé par SystemX à l'automne 2015 pour une durée de cinq ans, il réunit les sociétés Airbus, Gemalto, Bertin IT, Engie, Prove&Run et Thales. Le CEA et l'IMT (Institut des Mines Telecom) sont les deux partenaires académiques qui accompagnent le projet. Ses objectifs sont de connaître et anticiper la menace grâce à des capacités d'analyses automatisées, d’évaluer la robustesse des contre-mesures mises en œuvre dans des cas d'usage réalistes, de répondre aux exigences de supervision des attaques, de comprendre et modéliser le risque cybersécurité, et enfin de proposer des solutions juridiques et réglementaires en cybersécurité. Les résultats de ces travaux serviront également à l'Anssi pour établir des recommandations en lien avec les enjeux et risques industriels.

D’un point de vue technologique, le projet EIC s'appuie sur la plate-forme Chess dévouée à l'évaluation de la cybersécurité des architectures. Cette plate-forme capitalise sur l'ensemble des travaux menés au sein de SystemX pour conduire des simulations et des analyses sur des cas d'usage dans le domaine des smart grids, de l'usine du futur, du transport connecté et autonome et des nouveaux services de l'Internet des objets.

Dans le cadre de l'appel Start@SystemX Cybersecurité, les start-up sélectionnées collaboreront avec les partenaires du projet EIC pour explorer et simuler de nouveaux cas d'usages, développer de nouvelles solutions matérielles et/ou logicielles de sécurité, notamment autour de la détection de signaux faibles (IDS/IPS), de la sécurisation de l'IoT ou IIoT (Industrial Internet of Things), du centre de supervision (Security Operation Center) ou de l'échange de données.

« Start@SystemX Cybersécurité est une opportunité pour les start-up de collaborer étroitement avec nos partenaires industriels et de valider la portée de leurs technologies sur la plate-forme Chess, unique en France », explique Gilles Desoblin, directeur du programme Internet de confiance de SystemX.

L'appel à projets est ouvert aux start-up et aux TPE françaises ou étrangères dont les activités de R&D sont basées en France. La clôture des candidatures est fixée au 30 novembre 2017 ; l’audition des start-up présélectionnées se déroulera le 11 janvier 2018 et l’annonce de la sélection finale est prévue le 24 janvier 2018. Tous les renseignements pratiques sont accessibles ici.

Sur le même sujet