L'embarqué > Marchés > Perspective > L’Internet industriel et la voiture connectée vont tirer les ventes de systèmes IoT jusqu’en 2021

L’Internet industriel et la voiture connectée vont tirer les ventes de systèmes IoT jusqu’en 2021

Publié le 21 juin 2018 à 11:45 par Pierrick Arlot        Perspective

ic insights

Selon les dernières données de la société d’études IC Insights, le chiffre d’affaires généré par les ventes d’équipements pour applications Internet industrielles va afficher une progression de 17,7% en 2018, à hauteur de 35,9 milliards de dollars (sur un marché total des systèmes IoT estimé à 93,9 milliards de dollars cette année). Mais c’est le créneau des villes connectées, qui recouvre à la fois les infrastructures publiques, les routes et les ponts « intelligents », l’éclairage public, les réseaux de distribution électriques et autres services publics, les réseaux de sécurité par vidéosurveillance, les dispositifs de surveillance environnementaux et météorologiques…, qui s’arrogera la plus grosse part du marché à 38,8 milliards de dollars, en progression de 7% cette année par rapport à 2017.

IC Insights précise toutefois que ce sont les ventes de systèmes IoT pour véhicules connectés qui vont afficher la plus forte progression (+21,6%) pour atteindre la valeur de 4,5 milliards de dollars en 2018. Le domaine de la maison connectée est promis, quant à lui, à une croissance des ventes de 16% en 2018 à hauteur de 2,9 milliards de dollars, la catégorie des dispositifs électroniques portés sur soi (dont les montres et les dispositifs médicaux connectés) augmentant de 12,4% cette année, à 11,8 milliards de dollars.

A noter qu’IC Insights a revu à la baisse le taux de croissance annuel moyen prévu sur la période 2016-2021 dans trois catégories : les wearables (11,9% contre 12,8%), la maison connectée (14,8% contre 16,8%) et le segment de l’Internet industriel (17,8% contre 18,7%). La croissance des ventes pour les systèmes IoT liés au véhicule connecté reste, pour sa part, inchangée à 22,9% par an en moyenne d’ici à 2021. Le segment des villes connectées a, quant à lui, été légèrement revu à la hausse (6,5% contre 6,3%).

Sur le même sujet