L'embarqué > Marchés > Conjoncture > « L’Internet des objets industriel : comment le concrétiser ? »

« L’Internet des objets industriel : comment le concrétiser ? »

Publié le 22 mai 2018 à 09:33 par François Gauthier        Conjoncture

L'Embarque Tribune

[TRIBUNE by Vincent Perrier, LACROIX ELECTRONICS] La révolution des objets connectés ou Internet of Things (IoT) va impacter tous les pans de l’économie, entreprises comme individus. Cependant, les conditions de succès d’un projet IoT sont très différentes de celles qui ont été à l’origine des précédentes vagues de l’Internet, avec de nouvelles questions. Quelle est la place des EMS (Electronics Manufacturing Services) dans cette nouvelle vague ? Qu’est-ce que les EMS proposent pour l’IoT industriel ? Vincent Perrier, directeur du marketing technologique chez Lacroix Electronics, donne son regard d’expert sur ces interrogations.

L’IoT implique de développer et de fabriquer un objet particulier nécessitant une connaissance approfondie d’un large spectre de technologies, allant des systèmes électroniques embarqués jusqu’aux applications dans le cloud, en passant par la mécatronique, les réseaux et les communications sécurisées et les services. L’IoT veut aussi dire fabrication industrielle, déploiement sur le terrain et exploitation d’une flotte d’objets, nécessitant des dépenses d’investissement et d’exploitation significatives.

Pourquoi dans ce cadre faire appel aux EMS, i.e. aux entreprises qui fournissent des services de fabrication en sous-traitance pour des produits électroniques ? La difficulté d’un point de vue technique est de couvrir tous les aspects de l’IoT, qui rassemble un ensemble d’expertises qui se trouvent rarement au sein d’une seule et même société. L’IoT industriel a aussi des particularités en termes de connaissance du marché, de qualité et de fiabilité du produit, de flexibilité de la fabrication et de la gestion du cycle de vie produit qui rendent de ce fait le choix d’un partenaire industriel EMS, très important.

Quatre étapes de création interdépendantes

Quatre étapes définissent le développement et la fabrication d’un objet connecté : l’idéation produit, le développement produit, l’industrialisation produit, la fabrication produit. Traiter et réaliser chaque étape de manière indépendante avec des acteurs différents accroissent les risques de retard ou d'échec du projet. Avoir une formidable idée mais inatteignable du point de vue du prix de revient électronique, développer une conception brillante mais irréalisable en usine, ou encore penser une industrialisation optimisée mais impossible à tenir dans les délais escomptés, tels sont les écueils à éviter. Pour les surmonter l’offre dite "de conception et fabrication intégrée" CDM (Contract Design for Manufacturing) est une solution ad hoc.

Une telle offre permet notamment de prendre en compte les contraintes d’industrialisation et de fabrication liées à l’outil industriel le plus tôt possible dans le cycle de développement, dès les phases d’idéation, de spécification et de conception du produit. Grâce à un processus intégré de conception et fabrication, le CDM s’assure alors que le produit IoT conçu est optimisé pour la production et délivre les fonctions attendues aux bons niveaux de qualité, de coût et de délais.

Sur le même sujet