L'embarqué > Logiciel > Algorithmes > L’intelligence artificielle avec modélisation parcimonieuse s’invite dans le monde de l’embarqué

L’intelligence artificielle avec modélisation parcimonieuse s’invite dans le monde de l’embarqué

Publié le 02 décembre 2019 à 11:58 par Pierrick Arlot        Algorithmes Congatec

Congatec-Hacarus

Le fournisseur de cartes et modules embarqués Congatec s’est associé aux experts en intelligence artificielle (IA) de la firme japonaise Hacarus pour développer ce que les deux partenaires décrivent comme le premier kit pour le traitement IA embarqué reposant sur la modélisation « parcimonieuse » (Sparse Modeling). Selon Congatec, ce type de modélisation nécessite peu de données d’apprentissage pour réaliser des prédictions très précises. Une caractéristique intéressante notamment pour les systèmes d’inspection à vision artificielle car le taux de rejet est traditionnellement d’autant plus faible que la qualité de production est élevée. Avec la modélisation parcimonieuse, il est ainsi possible de créer un nouveau modèle d'inspection à partir de seulement 50 images, voire moins. A comparer au millier d’images requises pour l'IA traditionnelle, assure la firme allemande.

Dans ce cadre, le kit Sparse Modeling, disponible auprès de Hacarus, cible en premier lieu les constructeurs d’équipements de vision industrielle et les intégrateurs système ; il peut être utilisé seul ou en complément de systèmes de contrôle existants.

Grosso modo, la modélisation parcimonieuse est une approche de modélisation de données axée sur l'identification de caractéristiques uniques. En termes simples, il s’agit d’interpréter des données comme le fait un cerveau humain qui raisonne de manière globale à partir de quelques caractéristiques (les yeux, les oreilles, le sourire, l’expression…) pour reconnaître des amis ou des membres d’une famille au lieu d'analyser chaque cheveu et chaque millimètre d'une personne.

« Avec le Sparse Modeling, les développeurs sont en mesure de bâtir des systèmes d’inspection de nouvelle génération qui peuvent être entraînés pour répondre à des exigences particulières et qui peuvent fonctionner partout, indique Christian Eder, directeur marketing de Congatec. Il n'y a plus besoin de conditions optimales, telles qu'un éclairage constant. Les équipementiers bénéficient également d'une plus grande flexibilité pour s'adapter à l'évolution des processus de production, en particulier dans le cadre générique de l’industrie 4.0. » La modélisation parcimonieuse, de par son principe, permet aussi de réduire considérablement l'encombrement de l'IA, ce qui est idéal pour les systèmes sans ventilateur de faible consommation fonctionnant en continu 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et ne disposant que d'une marge de consommation étroite pour intégrer l'IA, ajoute Congatec.

Le kit de démarrage Sparse Modeling s’appuie sur un boîtier configurable de Congatec et du logiciel Hacarus et peut être déployé et testé dans n’importe quel environnement Gigabit Ethernet et USB 3.x. Conçu à partir de modules processeurs de la société allemande, l’équipement affiche des dimensions de 173 x 88 x 21,7 mm et embarque des processeurs Intel Atom et Celeron (nom de code Apollo Lake). Parmi les entrées/sorties disponibles, on citera deux interfaces Gigabit Ethernet compatibles GigE Vision, 1x USB 3.0/2.0, 4x USB 2.0 et 1x UART (RS-232). Des extensions sont possibles via des interfaces Mini-PCIe avec connectique USIM (2x), mSATA (x1) et GPIO.

Vous pouvez aussi suivre nos actualités sur la vitrine LinkedIN de L'Embarqué consacrée à l’intelligence artificielle dans l’embarqué : Embedded-IA

 

21 juin 2016

 "1, 2, 3... 5G ! La course mondiale à la norme 5G passe par les tests"

> Lien

Sur le même sujet