L'embarqué > Marchés > Conjoncture > L’industrie des semi-conducteurs veut être considérée comme « essentielle » pendant la crise de la Covid-19

L’industrie des semi-conducteurs veut être considérée comme « essentielle » pendant la crise de la Covid-19

Publié le 30 mars 2020 à 10:47 par Pierrick Arlot        Conjoncture

SIA

Le 25 mars dernier, la Semiconductor Industry Association (SIA), l'organisme qui représente l’industrie américaine des semi-conducteurs, a publié un court livre blanc intitulé Global Stakeholder Primer : The Semiconductor Industry & COVID-19 qui appelle les gouvernements à classer les activités de l'industrie des semi-conducteurs comme « essentielles » pendant la pandémie mondiale liée au coronavirus. Et ce afin d’assurer la continuité des opérations d'une industrie qui, dixit la SIA, sous-tend les secteurs vitaux de l'économie, les infrastructures critiques et les politiques de sécurité nationale. Selon John Neuffer, le président et CEO de l’association, les semi-conducteurs sont aussi au cœur de nombreuses technologies de rupture utilisées pour lutter contre la crise sanitaire mondiale actuelle.

Alors que l'épidémie de Covid-19 se poursuit, les gouvernements imposent des fermetures d'entreprises, le confinement des populations et d'autres restrictions afin de ralentir la propagation du virus. Au moment où les autorités envisagent avec raison ces importantes mesures de santé publique, la SIA indique qu’il est particulièrement important que les entreprises essentielles, y compris l'industrie des semi-conducteurs, soient autorisées à poursuivre leurs activités.

Le document publié il y a quelques jours explique pourquoi le secteur des semi-conducteurs est une industrie essentielle, détaille les conditions particulières de fonctionnement en salle blanche qui caractérisent ce secteur et qui minimisent le risque de transmission potentielle de virus, et les mesures que de nombreuses sociétés de semi-conducteurs un peu partout dans le monde prennent pour se prémunir contre la Covid-19 tout en assurant la continuité de leurs opérations essentielles.

Dans le cas précis des Etats-Unis, la SIA s’est rapprochée du département de la Sécurité intérieure (DHS) pour que ses recommandations soient intégrées dans l’avis du DHS envoyé aux divers gouvernements d’Etat et aux autorités locales quant aux travailleurs jugés essentiels aux efforts pour contrer la pandémie. La SIA continue par ailleurs à travailler avec le DHS pour affiner davantage ses directives afin de faire comprendre à ces diverses organisations le rôle essentiel que joue l’industrie des semi-conducteurs pour assurer le fonctionnement des infrastructures américaines et le développement de l’économie.

A ce titre, précise le livre blanc, les semi-conducteurs sous-tendent les secteurs vitaux de l'économie, notamment la santé et les dispositifs médicaux, les télécommunications, l'énergie, les finances, les transports, l'agriculture et la fabrication industrielle. Ce sont aussi des éléments clés des technologies qui contrôlent les infrastructures critiques, telles que les réseaux de distribution d’eau, les réseaux électriques et les réseaux de communication, poursuit la SIA. Les semi-conducteurs sont également au cœur des systèmes d’information qui permettent le travail à distance et l'accès aux services essentiels dans tous les domaines, y compris la médecine, les finances, l'éducation, les services publics, la distribution alimentaire, etc.

Pour la SIA, il est donc nécessaire de garantir la continuité des semi-conducteurs et des chaînes d'approvisionnement connexes pour assurer l’éventail toujours plus large de services qui seront numérisés dans les semaines et les mois à venir.

L’appel de l’organisme ne se limite pas toutefois au territoire américain car, note la SIA, la chaîne d'approvisionnement des semi-conducteurs est très mondialisée et les pénuries de semi-conducteurs créées par des restrictions d'activité dans une région donnée ne peuvent pas être facilement compensées par les usines de production d'autres zones géographiques.

Dans un message publié sur le site de la SIA, John Neuffer exhorte donc tous les gouvernements du monde, et ce à tous les niveaux, à prioriser les opérations de leurs sociétés nationales de semi-conducteurs et de leurs fournisseurs en définissant l'industrie des semi-conducteurs et sa chaîne d'approvisionnement comme «infrastructure essentielle » et/ou « activité essentielle ».

Sur le même sujet