L'embarqué > Marchés > Conjoncture > L’Industrial Internet Consortium veut se concentrer sur les utilisateurs finaux

L’Industrial Internet Consortium veut se concentrer sur les utilisateurs finaux

Publié le 16 septembre 2019 à 12:04 par François Gauthier        Conjoncture

IIC Accelerator programm

L’Industrial Internet Consotium (IIC), organisme international qui a pour vocation de mettre en place au niveau mondial une série d’actions, dont des travaux normatifs, afin d’accélérer l’émergence de l’Internet des objets industriel (IIoT), souhaite désormais aider les utilisateurs à résoudre les problèmes concrets auxquels ils sont confrontés. A cet effet, l'IIC a franchi une nouvelle étape de son développement en proposant un programme conçu pour stimuler l'adoption de l'IIoT sur un ensemble d’activités industrielles. 

Baptisé IIC Accelerator Program, ce programme regroupe plusieurs initiatives destinées à attirer les utilisateurs finaux qui souhaitent discuter avec leurs pairs, obtenir des conseils d'experts ou disposer d'informations concrètes et opérationnelles pour résoudre des problèmes techniques complexes.

Depuis 2014, le consortium a élaboré sept documents fondamentaux qui sont devenus de facto des directives pour les entreprises cherchant à adopter les solutions technologiques IIoT. Pour aller plus loin, l’organisme va se concentrer sur l’application des cadres préalablement définis et de l’expertise de ses membres à des cas d’usage spécifiques à chaque industrie, et ce au profit des utilisateurs finaux.

« Le battage publicitaire initial autour de IIoT s'est dissipé et les technologistes doivent passer désormais de la conception au déploiement opérationnel de solutions, commente Christian Renaud, vice-président du cabinet d’études 451 Research. Les utilisateurs des technologies IIoT recherchent des exemples concrets d'applications avec les nouveaux modèles commerciaux associés. Définir le problème, identifier les technologies, procurer des plates-formes neutres pour l'innovation, mener des projets pilotes, tels sont les grands axes que s’est fixés l’IIC. »

« Notre objectif est de réduire l'incertitude des utilisateurs finaux en matière de technologies autour de l'IIoT et de guider les utilisateurs du secteur tout au long de leur parcours, précise Howard Kradjel, vice-président de l'IIC. Notre plate-forme neutre vise dans ce cadre à favoriser les partenariats et à aider les utilisateurs finaux à résoudre des problèmes réels via l’écosystème constitué par les membres du consortium. »

Concrètement, ce programme comprend la mise à disposition d'un ensemble de conseils de sociétés en avance de phase sur ces sujets afin d'établir une vision et influencer l'orientation de l'IoT dans l’industrie, ainsi que le développement de bancs d’essai (test bench) ou de plates-formes d'expérimentation permettant de tester de manière transparente et reproductible de nouveaux concepts, de nouveaux modèles commerciaux et de nouvelles technologies. Sont également prévus la mise en place de pilotes industriels opérationnels avec l’idée de produire des solutions validées et prêtes à l’emploi pour être déployées dans les entreprises, ainsi que le lancement d’un concours ouvert à tous qui mettra en avant la résolution de problèmes réels. Le programme compte enfin mettre en place des groupes d'intérêt spécifiques (SIG, Special Interest Group) dans le but de collaborer avec des experts membres ou non membres de l’IIC sur des domaines technologiques précis, comme la mise à jour des logiciels par voie radio (OTA, Over The Air).

Sur le même sujet