L'embarqué > Marchés > Perspective > Les promoteurs du Wi-Fi veulent toujours plus de fréquences

Les promoteurs du Wi-Fi veulent toujours plus de fréquences

Publié le 01 mars 2017 à 12:50 par Pierrick Arlot        Perspective

Logo Wi-Fi

D’ici 2020, le nombre croissant de terminaux, d’équipements et d’objets connectés en Wi-Fi (près de 12 milliards prévus contre plus de 8 milliards en usage aujourd’hui) va générer des besoins en bande passante qui excéderont la capacité spectrale allouée au Wi-Fi. C’est tout du moins ce qu’affirme la Wi-Fi Alliance qui a récemment diligenté une enquête en ce sens. Enquête qui a pris en compte les fonctionnalités des équipements Wi-Fi actuels et futurs et les besoins en déploiement dans les entreprises, chez les particuliers et dans les lieux publics et qui a envisagé deux scénarios possibles : la progression du trafic attendu au vu des connaissances actuelles du marché et la croissance imprévue qui pourrait surgir de nouvelles applications.

Il en ressort que la capacité spectrale aujourd’hui disponible dans la bande des 5 GHz ne suffira pas à répondre à l’augmentation incessante du nombre et de la variété des produits Wi-Fi ainsi qu’à l’explosion des débits de connexion et du volume des données transmises. Selon l’enquête, ce sont entre 500 MHz et 1 GHz de spectre additionnel qui devraient être accordés au Wi-Fi selon les zones géographiques d’ici à 2020 pour répondre aux besoins. Si la demande Wi-Fi dépasse les attentes, ce serait entre 1,3 GHz et 1,8 GHz de spectre supplémentaire qu’il faudrait trouver d’ici à 2025. L’enquête précise encore que les bandes spectrales qu’il faudrait allouer au Wi-Fi dans le futur devront être suffisamment contiguës pour que des canaux de 160 MHz puissent être accordés aux applications très gourmandes en débit…

Reste à savoir si les autres occupants d’un spectre hertzien qui n’est pas extensible à l’infini l’entendront de cette oreille !

Sur le même sujet