L'embarqué > Logiciel > Développement > Les outils logiciels d’IAR supportent les microcontrôleurs à très haute température de Vorago

Les outils logiciels d’IAR supportent les microcontrôleurs à très haute température de Vorago

Publié le 12 octobre 2016 à 11:46 par Pierrick Arlot        Développement IAR Systems

Vorago

La chaîne d’outils de compilation et de débogage de logiciels embarqués C/C++ IAR Embedded Workbench de l’éditeur suédois IAR Systems est désormais utilisable avec les microcontrôleurs à cœur ARM Cortex-M0 de la société Vorago Technologies. Ces circuits se distinguent par leur capacité à fonctionner dans des environnements extrêmes de température et de radiation bien au-delà des traditionnelles spécifications industrielles, typiquement rencontrées sur les marchés de l’aérospatial, de l’automobile, de l’exploitation pétrolière ou de l’extraction du gaz naturel.

Les microcontrôleurs de Vorago sont réalisés avec un processus de fabrication nommé Hardsil, qui limite les effets de latch-up et de couplage parasite typiquement observés dans les circuits électroniques traditionnels au-delà de 85°C. Selon Vorago, cette technologie brevetée permet d’éliminer les fautes dues à un excès de température ou à un taux de radiation élevé et, une fois intégrée dans un processus standard de fabrication de circuits intégrés silicium, garantit un fonctionnement correct dans les conditions les plus extrêmes avec une longévité exceptionnelle.

Sous la référence VA108x0, la société dispose d’une gamme de microcontrôleurs 32 bits à cœur ARM Cortex-M0 dotés d’interfaces UART (x2), I2C (x2), SPI (x3) et GPIO (x54) et embarquant 32 Ko de mémoire données, 128 Ko de mémoire programme et 24 compteurs/temporisateurs programmables. Ils peuvent en particulier fonctionner dans une gamme de température comprise entre -55°C et +200°C (avec une durée de vie de 1,1 année à 200°C). La référence VA10820 supporte par ailleurs des niveaux de radiation supérieurs à 300 kilorads et affiche une immunité aux effets de latch-up jusqu’à 125°C.

« De nombreux clients nous ont demandé la possibilité d’utiliser les outils logiciels d’IAR Systems dans leur processus de développement et c’est désormais chose faite », s’est réjoui Ross Bannatyne, directeur marketing de Vorago.

Sur le même sujet