L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Les microcontrôleurs Aurix d’Infineon sont les premiers certifiés au niveau Asil D pour la sûreté automobile

Les microcontrôleurs Aurix d’Infineon sont les premiers certifiés au niveau Asil D pour la sûreté automobile

Publié le 03 mars 2020 à 12:12 par Pierrick Arlot        Composant  Infineon

Infineon

Si l’on en croit leur concepteur, la société de semi-conducteurs Infineon, les microcontrôleurs Aurix de 2e génération (TC3xx) sont les premiers contrôleurs embarqués à être certifiés au plus haut niveau d’intégrité de sécurité fonctionnelle (Asil D) stipulé par la norme automobile ISO 26262. Cette norme décrit une procédure contraignante à l'échelle mondiale pour le développement et la production de systèmes critiques pour la sécurité dans les voitures. Le certificat a été délivré par l’organisme SGS TÜV Saar.

« Nous avons défini l'architecture de sécurité fonctionnelle de nos microcontrôleurs Aurix de 2e génération avant même que la dernière version en date de la norme ISO 26262, celle de décembre 2018, ne soit disponible, et pourtant elle remplit toutes les exigences pour un contrôleur à sûreté de fonctionnement Asil D, indique Peter Schaefer, vice-président et directeur général en charge des microcontrôleurs automobiles chez Infineon. Nous y sommes parvenus grâce à une approche holistique de la sécurité fonctionnelle qui a abouti à une architecture sophistiquée et robuste offrant la confiance nécessaire à la conduite automatisée. »

Les Aurix TC3xx peuvent embarquer jusqu'à six cœurs de processeur cadencés chacun à une fréquence d'horloge de 300 MHz, et jusqu’à quatre d'entre eux disposent d’un cœur supplémentaire fonctionnant en mode lockstep (lire notre article ici). Offrant une puissance de 3 000 DMips, ils se caractérisent aussi par des bus de communication internes sûrs et un système de protection de mémoire distribué. Par ailleurs les microcontrôleurs Aurix permettent l'intégration de logiciels dotés de différents niveaux de sécurité fonctionnelle et provenant de différentes sources. Ainsi plusieurs systèmes d'exploitation et applications, tels que systèmes de direction, de freinage, d'airbag et d'assistance au conducteur, peuvent être hébergés sur une plate-forme commune, précise Infineon.

Au-delà du secteur automobile, la famille Aurix (dixit la firme allemande) est de plus en plus utilisée pour d'autres applications critiques en termes de sûreté de fonctionnement, dans les véhicules utilitaires et la robotique notamment. Infineon prévoit donc l’obtention à terme d’une certification vis-à-vis du standard multisectoriel CEI 61508 qui fait référence en la matière et qui est décliné par métier (automobile, mais aussi ferroviaire, industriel, etc.).

Vous pouvez aussi suivre nos actualités sur la vitrine LinkedIN de L'Embarqué consacrée aux microcontrôleurs : Embedded-MCU

Sur le même sujet