L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Les lames porteuses de Raspberry Pi BitScope permettent de créer de vrais serveurs

Les lames porteuses de Raspberry Pi BitScope permettent de créer de vrais serveurs

Publié le 09 février 2017 à 13:10 par François Gauthier        Sous-système Farnell

Les lames porteuses de Raspberry Pi BitScope permettent de créer de vrais serveurs

Les cartes lames BitScope, conçues par la société australienne Metachip, sont capables de porter une ou plusieurs cartes Raspberry Pi et permettent de bâtir des PC ou des serveurs en open source au niveau matériel. Elles sont désormais disponibles au catalogue d’element 14, la communauté des développeurs du distributeur Farnell. Ces lames porteuses, qui peuvent héberger une, deux ou quatre cartes Raspberry Pi (modèles 3, 2, B+ et A+), étendent le champ d’utilisation des Raspberry Pi. Ces dernières deviennent alors de véritables cartes processeurs que l'on insère dans des racks pour réaliser entièrement en open source des calculateurs personnels ou de véritables serveurs de données basés sur des dizaines de cartes Raspberry Pi coopérant en parallèle dans un même châssis (on peut aller par exemple jusqu’à 80 cartes Raspberry Pi dans un châssis intégrant 20 cartes BitScope Quatro).

Sur certaines lames, un emplacement pour des cartes additionnelles HAT (Hardware Attached on Top), introduites sur le marché à l’occasion de la sortie du modèle B+ de la Raspberry Pi, est disponible. Ces cartes HAT permettent en particulier de simplifier la vie des utilisateurs en configurant de manière automatisée le connecteurs GPIO et les pilotes logiciels de la carte mère Raspberry Pi à laquelle elles sont connectées.

« Les lames BitScope sont une addition novatrice à l’écosystème des accessoires pour Raspberry Pi, commente Claire Doyle, Global Head of Raspberry Pi and Single Board Computing chez element14. Elles étendent les possibilités d’utilisation de la Raspberry Pi vers des applications industrielles, réclamant de la puissance de calcul. Cette approche à le potentiel de créer de nouvelles opportunités chez les start-up qui travaillent avec des cartes Raspberry Pi. »

 

Sur le même sujet