L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Le tchèque Codasip sort son premier processeur 64 bits à architecture open source RISC-V

Le tchèque Codasip sort son premier processeur 64 bits à architecture open source RISC-V

Publié le 28 novembre 2017 à 10:03 par Pierrick Arlot        Composant  Codasip

Codasip

Positionnée sur le marché des cœurs de processeurs embarqués RISC-V destinés aux concepteurs de circuits intégrés de type SoC, la société tchèque Codasip étoffe par le haut sa famille Bk (pour Berkelium) avec le Bk5-64, sa première implantation du jeu d’instructions 64 bits open source RISC-V. L’annonce de Codasip, qui estime aujourd’hui disposer du choix le plus large de processeurs RISC-V du marché, entre dans le cadre du 7e workshop RISC-V qui se tient les 28 et 29 novembre 2017 au siège de Western Digital à Milpitas (Californie).

On se souviendra que le Tchèque avait lancé durant l’été dernier le Bk1 à ultrabasse consommation dont la vocation est de mettre le cœur 32 bits RISC-V à la portée des conceptions 8 bits. A noter que tous les processeurs Berkelium sont générés par l’outil de personnalisation Codasip Studio qui autorise une configuration et une optimisation rapides des cœurs.

« Avec la généralisation rapide d’applications fortement consommatrices de données comme le stockage et les infrastructures réseau sans fil, le marché recherche des processeurs embarqués qui affichent le parfait équilibre entre performances et éco-efficacité exigé par les traitements 64 bits, affirme Karel Masařík, fondateur et CEO de Codasip. Avec le Bk5-64, nous répondons aux besoins des sociétés qui recherchent des processeurs 64 bits abordables associés à une chaîne d’outils de développement bâtie sur l’infrastructure de compilation LLVM et dotée d’un analyseur de performances évolué. »

RISC-V définit, rappelons-le, un jeu d’instructions basé sur les principes des architectures matérielles de processeurs Risc (Reduced Instruction Set Computer). Selon ses promoteurs, ses caractéristiques, doublées de ses capacités d’extension (avec des instructions d’unité de calcul en virgule flottante par exemple), le rendent adapté aussi bien aux serveurs dans le cloud qu’aux terminaux mobiles ou aux systèmes embarqués les plus contraints. (Pour plus de détails, lire notre article Une alternative open source commence à briller au firmament des architectures de processeurs.)

La disponibilité du processeur RISC-V Bk5-64 est prévue d’ici à la fin de l’année.

Sur le même sujet