L'embarqué > Logiciel > Middleware > Le système temps réel eMCOS Posix d’eSOL s’adapte aux 80 cœurs du processeur Coolidge de Kalray

Le système temps réel eMCOS Posix d’eSOL s’adapte aux 80 cœurs du processeur Coolidge de Kalray

Publié le 02 juillet 2020 à 09:41 par François Gauthier        Middleware eSOL

eSOL + Coolidge de Kalray

Le système d'exploitation temps réel compatible Posix eMCOS de la société japonaise eSOL, éditeur de logiciels temps réel embarqués, prend désormais en charge le processeur MPPA (Massively Parallel Processor Array) de troisième génération développé par la société française Kalray, et baptisé Coolidge. La première démonstration publique de cette puce massivement multicoeur a été réalisée lors du CES 2020 en collaboration avec NXP (qui détient désormais 10% du capital de Kalray).

La coopération des entreprises eSOL et Kalray n’est pas nouvelle. Depuis 2015, le profil Core du RTOS eMCOS est disponible sur l’architecture MPPA et les deux sociétés sont membres fondateurs de la fondation Autoware, créée fin 2018 pour promouvoir la collaboration open source pour la conduite autonome (lire notre article ici).

Ainsi, des développements fondés sur le MPPA Coolidge avec le système d'exploitation temps réel d’eSOL pourront être commercialisés pour des applications complexes reposant sur les logiciels Autoware et Autosar Adaptive dans le domaine de l’automobile et des systèmes de conduite autonome, ou encore pour la commande de robots. D’autres domaines d’application sont aussi dans le viseur des deux sociétés comme l'edge computing (traitements en périphérie du réseau), les centres de données, les équipements médicaux, le calcul haute performance (HPC) et l'apprentissage automatique (ML ou Machine Learning).

Pour toutes ces applications, précisent Kalray et eSOL, les concepteurs pourront désormais mettre à profit, via une plate-forme logicielle sécurisée et conforme Posix, les performances de calcul extrêmes et la faible consommation du MPPA Coolidge - doté de 80 cœurs - dans les mêmes conditions qu'avec un processeur multicœur classique.

Rappelons que le système d'exploitation eMCOS Posix est conforme au profil Posix PSE53 pour l'exécution de plusieurs processus. Cette architecture propriétaire, à micronoyaux distribués, fournit un support évolutif pour différentes configurations de processeurs, allant du monocœur au multicœur jusqu’au "manycore" (multicœur à très grand nombre de cœurs) en passant par des architectures hétérogènes où cohabitent plusieurs puces différentes. La sûreté de fonctionnement de la plate-forme eMCOS est assurée par l'élimination des points de défaillance centraux et l'absence d'interférences (FFI pour Freedom From Interference) au sein du logiciel, qui combine plusieurs niveaux de sûreté de fonctionnement automobile (ASIL), une exigence essentielle pour satisfaire les normes de sécurité fonctionnelle (FuSa pour Functional Safety).

Dans ce cadre, le MPPA Coolidge peut être utilisé comme une plate-forme embarquée autonome mixant des fonctions dotées de niveaux de criticité différents sur la même puce, ou mis en oeuvre comme un accélérateur offrant de hautes performances élevées lorsqu'il est associé à un processeur hôte distinct.

« En prenant en charge le MPPA Coolidge de Kalray, eMCOS Posix devient le premier système d'exploitation Posix disponible dans le monde à tourner sur 80 cœurs, déclare Bob Nobuyuki Ueyama, vice-président exécutif d'eSOL. Pour l’avenir, eSOL a l'intention de continuer de collaborer étroitement avec Kalray pour proposer des plates-formes pour systèmes intelligents, offrant des performances de calcul importantes, une grande efficacité énergétique, des caractéristiques temps réel, ainsi qu'une sûreté et une sécurité élevées. »

Sur le même sujet