L'embarqué > Logiciel > Développement > Le simulateur Simics de Wind River aide aux procédures DevOps et au développement agile dans l’embarqué

Le simulateur Simics de Wind River aide aux procédures DevOps et au développement agile dans l’embarqué

Publié le 13 novembre 2019 à 12:21 par François Gauthier        Développement Wind River

Wind River Simics

Avec la dernière version de son simulateur Simics, Wind River met l’accent sur la capacité de ce genre d’outil à améliorer, pour les développeurs de logiciels embarqués, des pratiques comme le CI/CD (Continuous Integration/Continuous Delivery) ou de mettre en place une organisation de type DevOps. Une approche qui consiste à promouvoir des technologies d’automatisation et de suivi des différentes étapes de création d'un logiciel, depuis le développement jusqu’à la livraison et la maintenance, en passant par les phases de test et d’intégration. L’idée sous-jacente étant de parvenir à des cycles de développement plus courts, avec comme corolaire une augmentation de la fréquence de déploiements de logiciels embarqués.

En aidant les développeurs à concevoir et tester des scénarios complexes, difficilement reproductibles par des méthodes traditionnelles, l’environnement Simics s’inscrit, selon Wind River, dans cette démarche.

Concrètement Simics (*) permet la mise en place de plates-formes virtuelles qui modélisent avec précision le matériel réel afin de générer des simulations fonctionnelles de systèmes de toutes tailles, des puces aux équipements les plus complexes. L’environnement fournit les technologies d'automatisation et de collaboration nécessaires à la mise en œuvre d’une approche DevOps et du développement agile pour une livraison “en continu” de logiciels. En éliminant le besoin de matériels physiques pendant le développement, la simulation à l'aide de modèles virtuels accélère de fait le développement, autorisant la mise en œuvre de tests automatisés beaucoup plus tôt dans le cycle de développement, au niveau des phases de conception et de prototypage. Tous les membres de l'équipe ont un accès illimité au matériel virtuel, permettant ainsi, grâce une meilleure collaboration, d’améliorer la qualité et la sécurité des logiciels, tout en réduisant les risques de livraison tardive et de dépassement de budget.

Pour cette version de Simics, des tests comparatifs ont démontré une réduction de 20% des temps de simulation grâce à un planificateur de tâches amélioré, une meilleure allocation de mémoire et des améliorations autour de l'intégration et de l'exécution des composants logiciels écrits en SystemC. Au-delà, de nouvelles fonctionnalités facilitent la création et la maintenance de modèles, avec une mise à jour au niveau du langage DML (Data Manipulation Language, sous-ensemble du langage SQL) et une prise en charge des objets hiérarchiques pour une intégration plus facile des modules écrits en SystemC. De plus, les outils d'instrumentation ont été révisés pour faciliter l’écriture et la maintenance des outils d'inspection et de collecte d'informations lors de l'exécution du système cible. Enfin, un ensemble d'outils de support et d'API a été mis à jour afin d’aider les développeurs dans leur tâche d’intégration de Simics au sein de pratiques CI/CD ou dans leurs infrastructures de test de sécurité.

« Simics aide les utilisateurs à adopter les pratiques de CI/CD et la culture DevOps pour le développement embarqué et à accélérer la mise sur le marché de leur produits, déclare Michel Genard, vice-président produits chez Wind River. De plus, Simics se comporte comme un banc de test capable de simuler un nombre illimité de vecteurs d'attaques, ce qui réduit considérablement la vulnérabilité des systèmes et améliore leur sécurité. »

(*) L’outil Simics de Wind River est issu du rachat en 2010 du suédois Virtutech

Sur le même sujet