L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Le projet Tulipp veut associer performances et sobriété pour le traitement complexe d’images

Le projet Tulipp veut associer performances et sobriété pour le traitement complexe d’images

Publié le 04 octobre 2016 à 13:07 par François Gauthier        Sous-système Sundance

Projet Tulipp

Le projet européen Tulipp (Towards Ubiquitous Low-power Image Processing Platforms) est une initiative de recherche et développement industriel européenne qui travaille à la conception de systèmes embarqués à hautes performances et à haute efficacité énergétique pour des applications complexes de traitement d’images. Ce projet financé à hauteur de 4 millions d’euros par le programme européen Horizon 2020 va se concentrer sur le développement d’une plate-forme de référence pour les concepteurs de systèmes de vision. Un ensemble de ressources de calcul et de communication sera installé sur cette plate-forme avec en ligne de mire une limitation drastique des ressources énergétiques nécessaires et une réduction des coûts de développement et des délais de mise sur le marché de telles applications.

Il s’agit, du point de vue des applications, de garantir une grande puissance de calcul associée à une faible consommation d’énergie en programmant des architectures multicœurs et/ou hétérogènes. A terme le projet va délivrer une carte évolutive conçue pour répondre aux contraintes typiques de taille, poids et consommation des systèmes embarqués, ainsi qu'un système d'exploitation et des bibliothèques de traitement d’images orientés faible consommation, et une chaîne d'outils prenant en compte la performance énergétique.

En outre, Tulipp validera la plate-forme de référence sur trois cas d'utilisation qui couvrent des domaines industriels émergents aux exigences complexes : un système d’imagerie médicale à rayons X pour la chirurgie, un système automobile intégré intelligent d'aide à la conduite automobile et un système de traitement d'images intégré pour créer des drones intelligents et des véhicules aériens sans pilote pour la recherche intelligente et le sauvetage de survivants en cas de catastrophe.

L’objectif de Tulipp est d’augmenter la performance par watt maximale des applications de traitement d'images d’un facteur 4 et la performance par watt moyenne d’un facteur 10.

 

Au-delà, les membres de Tulipp vont travailler en collaboration avec divers organismes de normalisation pour proposer l'adoption formelle, sur une large base industrielle, de nouvelles normes issues de sa plate-forme de référence.

Les membres du consortium Tulipp sont issus de l'industrie et du milieu universitaire et comprennent les sociétés et/ou centres de recherche Thales (France) en tant que chef de projet et coordinateur, Efficient Innovation (France), Fraunhofer IOSB (Allemagne), Hipperos (Belgique), Norges Teknisk-Naturvitenskapelige Universitet (Norvège), Ruhr-Universität Bochum (Allemagne), Sundance Multiprocessor Technology (Royaume-Uni) et Synective Labs (Suède).

« Les applications de traitement d'images s’étendent sur un éventail de domaines industriels de plus en plus large et atteignent un niveau de complexité plus élevé que jamais, déclare Philippe Millet de Thales et coordinateur du projet Tulipp. La plate-forme de référence Tulipp donnera lieu à des avancées significatives dans l'intégration de systèmes et dans l'innovation de traitement et de gestion de l'alimentation de veille pour faire face aux défis des systèmes de vision artificielle de plus en plus complexes. » 

Sur le même sujet