L'embarqué > Marchés > Perspective > Le marché des circuits intégrés pour l’automobile va progresser de 18,5% en 2018

Le marché des circuits intégrés pour l’automobile va progresser de 18,5% en 2018

Publié le 04 juin 2018 à 11:18 par Pierrick Arlot        Perspective

IC Insights

Le marché des circuits intégrés pour l’automobile est au beau fixe. Après avoir progressé de 10,6% en 2016 et de 19,4% en 2017, sa croissance, si l’on en croit IC Insights, devrait se situer aux alentours de 18,5% cette année, à 32,3 milliards de dollars, un record. Une forte croissance qui s’explique par l’engouement du grand public et les réglementations nationales en faveur des systèmes électroniques qui améliorent les performances et le confort des véhicules ou qui préviennent, détectent et prennent des mesures de correction pour assurer la sécurité du conducteur et des passagers. Le marché des circuits intégrés pour l’automobile a également bénéficié de l’augmentation du prix des mémoires.

C’est la troisième année consécutive que le marché connaît une progression après le recul de 2,5% en 2015, dû essentiellement à la chute du prix moyen des crcuits électroniques pour l’automobile dans les catégories clés que sont les microcontrôleurs, les circuits analogiques, les DRam, les mémoires flash et les circuits logiques génériques ou spécifiques.

A plus long terme, IC Insghts anticipe une progression moyenne de 12,5% par an du marché des circuits intégrés pour l’automobile d’ici à 2021 (où il est estimé à 43,6 milliards de dollars). Un taux de progression supérieur à celui que devraient connaître les cinq autres secteurs majeurs pour l’électronique, soit l’industriel (+8,1%), l’électronique grand public (+6,8%), l’informatique (+5,4%), le militaire et autres applications gouvernementales (+5,2%) et les télécoms et réseaux (+4,6%).

De manière globale, les circuits intégrés pour l’automobile ne devraient toutefois pas s’arroger plus de 7,5% du total des ventes de circuits intégrés en 2018, même si cette part devrait grimper à 9,3% en 2021, ajoute la société d’études. Les circuits analogiques (génériques et spécifiques) devraient, quant à eux, compter pour 45% du marché des circuits intégrés pour l’automobile cette année, suivis par les microcontrôleurs (23%).

De nombreux fournisseurs de circuits analogiques pour l’automobile se partagent le gâteau, constate encore IC Insights, mais un certain nombre d’acquisitions a toutefois réduit le nombre de fournisseurs majeurs. Ainsi NXP qui a acquis Freescale en 2015 devrait être repris par Qualcomm cette année, tandis qu’Analog Devices a gobé Linear Technology en mars 2017 et que Renesas s’est offert Intersil.

Sur le même sujet