L'embarqué > Logiciel > Développement > Le français Oridao ouvre la RFID UHF à tous les fabricants d’objets connectés industriels

Le français Oridao ouvre la RFID UHF à tous les fabricants d’objets connectés industriels

Publié le 07 mars 2016 à 11:55 par Pierrick Arlot        Développement

Oridao

Spécialisée depuis 2008 dans les solutions RFID UHF de bout en bout pour les applications de traçabilité, de localisation, d’échange de données M2M et de surveillance d’applications industrielles, la société française Oridao a décidé d’ouvrir sa technologie brevetée Cross RFID à tous les fabricants d’objets connectés. Une technologie à la fois matérielle et logicielle qui dope les capacités de la RFID classique tant en termes de portée (étendue à une trentaine de mètres) que de richesse fonctionnelle, tout en restant compatible avec le standard EPC UHF Gen2.

Pour ce faire, le montpelliérain Oridao propose sous la forme d’une plate-forme ouverte un design de référence bâti, au niveau matériel, sur un microcontrôleur 32 bits EFM32 de Silicon Labs et son propre Asic RFID UHF, référencé ORD1000 et conçu pour fonctionner dans les environnements sévères et dans une gamme de température comprise entre -40°C et +125°C. Le tout exécute le système d’exploitation FreeRTOS que la société française qualifie de « standard de facto pour les applications embarquées temps réel ». Selon Oridao, ce design de référence doit permettre aux concepteurs de développer des objets intelligents et communicants s’interfaçant avec la plupart des capteurs du marché via des liens divers et variés (SPI, I2C, USART, Analogiques…).

« Outre les applications classiques de la RFID que sont l’identification et le traçage de matériels, les utilisateurs de la solution pourront développer des applications de suivi et de gestion d’objets basées sur des algorithmes multicritères prenant en compte les données issues de capteurs de température, d’humidité, de pression et d’accéléromètres » précise Nicolas Reffé, fondateur et dirigeant d’Oridao qui indique que le groupe Airbus Defence & Space a déjà été séduit par l’offre de la jeune société. Avec son design de référence, la firme française, qui s’appuie sur l’environnement de développement Simplicity Studio de Silicon Labs, fournit les bibliothèques permettant de s’interfacer avec son Asic et ainsi de communiquer avec n’importe quel lecteur RFID UHF du marché.

« Nous travaillons actuellement à la combinaison de notre design avec des modules de communication LoRa, ajoute encore Nicolas Reffé. Cette technologie bas débit, basse consommation et longue portée permet de remonter des informations compactes (position GPS, mesure ponctuelle capteur, alarme...) à très longue distance, tandis que la liaison RFID UHF, en tant que canal de service, permettra d’échanger localement et de façon sécurisée des consignes, mises à jour et données avec l’objet jusqu’à 600 kbit/s, avec un temps de latence très faible. »

Constitué d’une équipe d’une quinzaine de personnes, Oridao a bouclé en 2015 un tour de table d’1,3 million d’euros auprés de Starquest Capital et de différents investisseurs dont son actionnaire financier historique Soridec. La société commercialise son offre en Europe (avec un focus sur l’Allemagne) et en Amérique du Nord.

Sur le même sujet