L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Le français Insight SiP développe des modules radio sécurisés pour applications IoT médicales

Le français Insight SiP développe des modules radio sécurisés pour applications IoT médicales

Publié le 12 novembre 2019 à 09:52 par Pierrick Arlot        Sous-système Insight SiP

Le français Insight SiP développe des modules radio sécurisés pour applications IoT médicales

Dotée d'un fort savoir-faire dans le développement de modules de communication radio ultracompacts, la société française Insight SiP s’est associée à la firme suisse Cysec Systems, spécialiste de la cybersécurité, pour développer d’ici deux ans une solution de communication sécurisée de bout en bout pour les dispositifs médicaux de type IoT (Internet des objets). Elaborée dans le cadre d’un projet européen du nom de Medicyne (MEDical CYbersecure NEtwork), cette solution s’appuiera sur un module radio pour objets connectés équipé d’un élément sécurisé et de capacités de traitement cryptographique, de mécanismes de provisionnement, de gestion des clés et d’authentification ad hoc, et d’un environnement de stockage des données dans le cloud bâti sur la blockchain.

Financé à hauteur de deux millions d’euros par le programme européen Eurostars, exclusivement réservé aux PME, le projet a démarré en août dernier pour une durée de vingt-quatre mois. Outre les sociétés Insight SiP et Cysec, il implique un comité de pilotage scientifique d’une dizaine d’experts, y compris des représentants de l’industrie médicale, dont la première réunion doit avoir lieu en ce mois de novembre.

« L’ambition du projet est de répondre aux préoccupations des utilisateurs d’objets et d’appareils de santé vis-à-vis de la protection de leurs données et de la vulnérabilité aux cyberattaques, indique Michel Beghin, le dirigeant d’Insight SiP. Avant qu’elles n’arrivent aux praticiens, les données issues de capteurs comme les glucomètres ou les électrocardiographes passent en effet au travers de différents liens de communication (Bluetooth Low Energy, Wi-Fi, 4G…) et différents équipements (smartphones, passerelles, stations de base, Web…) et, même si des protocoles de sécurité sont censés protéger chacun des segments de transport, la sécurité dépend d’organisations disparates et indépendantes dont le métier n’est pas forcément la sécurisation de ces mêmes données. Une réponse à ces préoccupations est d’apporter une sécurisation de bout en bout indépendante des technologies de transport et de mécanismes de chiffrement éventuellement complémentaires. C’est l’objectif du projet Medicyne dont l’ambition est de créer une solution de communication sécurisée reposant sur les principes de l’IoT entre les patients et les prestataires de soins tels qu’hôpitaux, laboratoires ou cabinets médicaux. » Le tout devra être conforme aux réglementations de l’Union européenne et de la FDA (Food and Drug Administration) américaine en matière de cybersécurité des données médicales.

Au sein du projet, Cysec Systems apporte son savoir-faire en infrastructures de cybersécurité et en plates-formes de gestion de la sécurité, tandis qu’Insight SiP va faire jouer sa maîtrise dans le domaine de la miniaturisation des modules RF grâce à la technologie SiP (System-in-Package). « Nous allons travailler à intégrer un élément sécurisé et son processeur cryptographique sur un module SiP de communication radio Bluetooth Low Energy facile à l’emploi et, si possible, aux mêmes dimensions de 8 x 8 mm que nos actuels modèles SiP BLE qui contiennent déjà un processeur d’application, un sous-système radio, l’antenne et son circuit d'adaptation, les quartz ainsi qu’un convertisseur DC-DC et la gestion de l’alimentation, précise Michel Beghin. Le tout sera complété par une couche logicielle apte à travailler de façon harmonieuse avec les outils de gestion de la cybersécurité de Cysec. » L’objectif du projet Medicyne est de réaliser un prototype opérationnel permettant de tester chacun des composants et de valider le logiciel et l’application d’ici à l’été prochain. Les douze mois suivants seront mis à profit pour développer le module SiP lui-même. A suivre donc. 

Sur le même sujet