L'embarqué > Matériel & systèmes > Connectivité > Le fabricant français de capteurs industriels connectés Oceasoft joue les cartes Sigfox et LoRa

Le fabricant français de capteurs industriels connectés Oceasoft joue les cartes Sigfox et LoRa

Publié le 02 mai 2016 à 10:22 par Pierrick Arlot        Connectivité Oceasoft

Capteur LoRa Oceasoft

Concepteur de capteurs intelligents et connectés pour les secteurs de la santé, des sciences de la vie et de la chaîne du froid, le français Oceasoft a rejoint l’alliance LoRa, l’organisme industriel créé en 2015 et promoteur du protocole LoRaWAN pour réseaux radio basse consommation et longue portée (LPWAN) dédiés aux marchés du M2M et de l’Internet des objets (lire notre article ici). Dans la foulée, la société a lancé, sous la référence Cobalt L3, une gamme de capteurs de température et d’humidité compatibles LoRaWAN.

Alors qu’Oceasoft est partenaire de l’opérateur Sigfox depuis 2014, ces nouveaux produits vont permettre à la firme hexagonale de déployer des réseaux de capteurs longue portée dans des régions où Sigfox n’est pas encore présent. Avec son offre LoRa, Oceasoft estime ainsi étendre son offre aux principaux réseaux LPWAN du marché et notamment aux futurs réseaux LoRa annoncés par Orange et Bouygues Telecom. « Souvent opposées, les technologies Sigfox et LoRa sont en réalité très complémentaires et nous sommes heureux de pouvoir proposer les deux afin de répondre au mieux aux besoins de nos clients », a précisé Laurent Rousseau, président-directeur général d’Oceasoft.

Selon leur concepteur, tous les capteurs LoRa de la société, qui peuvent fonctionner à des températures extrêmes de -200°C, bénéficient de la technologie dite Smart Probe qui garantit une sûreté de fonctionnement très élevée et une sécurité améliorée grâce à l’intégration de tous les paramètres d’étalonnage directement dans la mémoire du dispositif.

Lors des neuf premiers mois de son année fiscale 2016 (close le 30 juin), Oceasoft a réalisé un chiffre d’affaires de 4,489 millions d’euros, en progression de 22,9% par rapport aux données de la période équivalente de l’année précédente. La société, qui a ouvert une filiale aux Etats-Unis en septembre 2015, a vu ses ventes à l’export progresser de 55% au 3e trimestre de l’année fiscale 2016 (par rapport au 3e trimestre de l’année fiscale 2015) avec une forte accélération en Amérique du Nord et au Moyen-Orient.

Sur le même sujet