L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Le cœur de processeur ARM Cortex-A7 a son successeur, le Cortex-A35

Le cœur de processeur ARM Cortex-A7 a son successeur, le Cortex-A35

Publié le 16 novembre 2015 à 11:39 par Pierrick Arlot        Composant  Arm

Le cœur de processeur ARM Cortex-A7 a son successeur, le Cortex-A35

A l’occasion de la conférence ARM TechCon 2015 qui s’est tenue du 10 au 12 novembre, la firme britannique ARM a dévoilé le Cortex-A35, un nouveau cœur présenté comme le premier membre d’une famille de processeurs à architecture 32/64 bits ARMv8-A caractérisés par une « ultrahaute éco-efficacité » et conçus pour les marchés des applications mobiles et embarquées. « Le Cortex-A35 est le successeur naturel du cœur à faible empreinte silicium et haute éco-efficacité Cortex-A7 qui a été déployé dans plus d’un milliard de smartphones et de tablettes », a précisé James McNiven, directeur général de l’activité CPU d’ARM.

Qualifié de processeur de classe Cortex-A le plus éco-efficace jamais bâti par la société britannique, le Cortex-A35 associe le profil de consommation du Cortex-A7 et ses capacités d’adaptation au sein de configurations multicœurs big.LITTLE à la maturité logicielle et les performances de calcul 64 bits de l’architecture ARMv8-A (déjà implémentée par les Cortex-A53, Cortex-A57 et Cortex-A72).

Selon ARM, le dernier-né des cœurs Cortex-A affiche aussi des performances et une éco-efficacité de 20% supérieures à celles du Cortex-A7 lors de l’exécution de charges de travail mobiles 32 bits, tout en consommant moins de 90 mW par cœur à une fréquence de 1 GHz (une fois gravé selon un processus de fabrication 28 nm). Le Cortex-A35 devrait être présent dès la fin 2016 au sein de circuits intégrés produits par certains fabricants de semi-conducteurs partenaires d’ARM.

Parallèlement à l’annonce du Cortex-A35, Synopsys a dévoilé l’extension de l’accord de licence pluriannuel qui le lie à ARM et qui lui permet de fournir des modèles virtuels Fast Models pour les cœurs Cortex, y compris le Cortex-A35. Les kits VDK (Virtualizer Development Kits) de l’éditeur utilisent des prototypes virtuels comme cibles embarquées et permettent aux concepteurs logiciels de commencer à développer du code pour SoC à cœur(s) Cortex jusqu’à douze mois avant la disponibilité du circuit matériel.

 

Sur le même sujet