L'embarqué > Marchés > Conjoncture > Le Cnes, l’ESA et Aerospace Valley lance la 4e édition du concours international ActInSpace

Le Cnes, l’ESA et Aerospace Valley lance la 4e édition du concours international ActInSpace

Publié le 13 juin 2019 à 12:04 par François Gauthier        Conjoncture

ActInSpace 2020

C’est à l’occasion de la tenue du salon du Bourget (du 18 au 21 juin prochains) que la 4e édition du concours international dédié aux applications spatiales ActInSpace sera officiellement ouverte par ses promoteurs, le Cnes (Centre national d’études spatiales), l’ESA (l’agence spatiale européenne) et le pôle de compétitivité Aerospace Valley. Organisé dans 50 pays et une centaine de villes, ActInSpace est un concours international de référence permettant d’imaginer les produits et services de demain à partir de données satellite ou de technologies issues du secteur spatial. Lancé par le Cnes en 2014 et co-organisé par l’ESA depuis 2016, ActInSpace a pour objectif de stimuler l’entrepreneuriat en particulier chez les jeunes.

A mi-chemin entre un “start-up weekend” et un hackathon, ActInSpace propose à des équipes de profils différents et provenant du monde entier de relever en 24 heures l’un des challenges proposés par le Cnes, l’ESA et leurs partenaires. Un des éléments différenciant de cet événement est de proposer des défis basés sur des brevets du Cnes ou de l’ESA ou sur des données fournies par les partenaires de l’événement (Airbus, GSA, Copernicus...).

A travers ces challenges, ActInSpace veut encourager et faciliter l’entreprenariat chez les jeunes, tout en promouvant les technologies spatiales pour des usages au quotidien. Les finales auront lieu à Toulouse en juin 2020 lors de l’événement Global Space in Toulouse, rendez- vous international du spatial.

Pour le vainqueur, il y aura un vol en apesanteur dans l’avion d’entraînement des astronautes européens et pour tous, la possibilité d’être accompagné dans la création de sa start-up.

Parmi les partenaires internationaux d’ActInSpace, on note la présence d’Airbus (partenaire historique du concours depuis sa création), AirZeroG (qui permet à l’équipe gagnante de bénéficier d’un vol en apesanteur), CLS (filiale du Cnes, opérateur de satellites pour la collecte des données), Eban (European Business Angels Network), GSA (agence du GNSS européen), l’agence de développement économique Invest in Toulouse, Qwant (le moteur de recherche français) et Thales Alenia Space.

Depuis la 1re édition d’ActInSpace, ce sont près de 35 start-up qui ont été lancées dans les différents pays organisateurs. Parmi les exemples récents de jeunes pousses créées en France, on peut citer Lycie, l’application mobile de prévention des accidents de la route développée grâce à un brevet du Cnes,  gagnante du Grand Prix ActInSpace France en 2018.

Pour l’édition 2020, l’objectif est d’asseoir l’extension à l’international de l’événement. Pour ce faire le Cnes et l’ESA s’appuient sur Aerospace Valley qui gère l’incubateur de l’ESA BIC Sud France, qui sera en charge de l’organisation opérationnelle.

Sur le même sujet