L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Le chinois GigaDevice crée le premier microcontrôleur 32 bits généraliste à architecture RISC-V

Le chinois GigaDevice crée le premier microcontrôleur 32 bits généraliste à architecture RISC-V

Publié le 03 septembre 2019 à 09:14 par Pierrick Arlot        Composant

GigaDevice

Sous la référence GD32V, GigaDevice Semiconductor affirme avoir lancé l’échantillonnage des premiers microcontrôleurs 32 bits généralistes bâtis sur l’architecture open source RISC-V. Déclinés en 14 modèles en boîtiers QFN36, LQFP48, LQFP64 ou LQFP100, ils sont présentés comme compatibles avec les microcontrôleurs à cœur Arm GD32 de la société, tant au niveau du développement logiciel que du brochage, pour un portage rapide du code.

Architecturée autour du cœur RISC-V Bumblebee développé conjointement par GigaDevice et le spécialiste chinois des blocs d’IP RISC-V Nuclei System Technology, la famille GD32VF103 cible les applications embarquées dans des domaines aussi variés que le contrôle industriel, l’électronique grand public, l’Internet des objets, les traitements en périphérie de réseaux Internet (edge computing), l’intelligence artificielle et l’apprentissage profond, affirme l’entreprise fondée en 2005 et cotée à la bourse de Shanghai depuis 2016. (GigaDevice estime figurer dans le trio de tête des fournisseurs de mémoires flash NOR SPI.)

D’un point de vue technique, le cœur Bumblebee met en œuvre le jeu d’instructions open source RISC-V 32 bits et y ajoute des instructions maison pour optimiser la gestion des interruptions. Selon GigaDevice, sa conception permet aux microcontrôleurs GD32VF103 d’afficher une performance de 153 DMips à fréquence maximale (108 MHz) et de 360 CoreMark, de 15% supérieure à celle des GD32 à cœur Arm Cortex-M3. Parallèlement, la consommation dynamique serait abaissée de 50% et la consommation statique de 25%.

On trouve également dans les microcontrôleurs 32 bits à cœur RISC-V de la firme chinoise de 16 Ko à 128 Ko de flash et de 6 Ko à 32 Ko de mémoire SRam, un bloc d’accélération pour le traitement des données, un jeu étoffé de ressources périphériques (3 USART, 2 UART, 3 SPI, 2 I2C, 2 I2S, 2 CAN 2.0B, 1 USB 2.0 FS OTG, un contrôleur d’extension pour mémoire externe EXMC…) ainsi que deux convertisseurs CAN 12 bits à 2,6 Méch./s et deux convertisseurs CNA 12 bits.

On notera enfin que GigaDevice a coopéré avec Nuclei System Studio pour la mise au point de Nuclei Studio, un environnement de développement intégré (IDE) gratuit pour la famille GD32V. Reposant sur Eclipse, Nuclei Studio intègre des outils adaptés au RISC-V comme GCC et OpenOCD. Des partenaires tierces parties proposent en outre des options supplémentaires en termes d’IDE et d’outils à l’instar de Huawei IoT Studio et de J-Link V10 et Embedded Studio de Segger. La prise en charge de plusieurs systèmes d’exploitation embarqués (avec connectivité au cloud) comme µC/OS II, FreeRTOS, RT-Thread et Huawei LiteOS est d’ores et déjà assurée.

Vous pouvez aussi suivre nos actualités sur la vitrine LinkedIN de L'Embarqué consacrée à l’architecture de processeur RISC-V : Embedded-RISCV https://www.linkedin.com/showcase/embedded-riscv/

Vous pouvez aussi suivre nos actualités sur la vitrine LinkedIN de L'Embarqué consacrée aux microcontrôleurs : Embedded-MCU https://www.linkedin.com/showcase/embedded-mcu/

 

  

Sur le même sujet