L'embarqué > Logiciel > Développement > Lattice empile les cartes dans un kit de développement de systèmes de vision embarquée

Lattice empile les cartes dans un kit de développement de systèmes de vision embarquée

Publié le 10 mai 2017 à 09:34 par François Gauthier        Développement Lattice

Lattice Kit Vision

La plate-forme modulaire de développement d’applications de vision embarquée proposée par le fournisseur américain de circuits programmables Lattice est conçue comme un système de cartes empilables les unes sur les autres. Cette structure d’un facteur de forme carré (80 x 80 mm), dotée d'une connectivité flexible, permet de mixer dans une même application des circuits programmables de différentes natures : réseau prédiffusé programmable CrossLink qui fournit des interfaces d’entrée vidéo Mipi, FPGA économique à petit facteur de forme ECP5 et émetteur HDMI SiI1136.

Objectif visé : accélérer le développement de preuves de concept de systèmes de traitement d’image économes en énergie pour la robotique, les drones, les systèmes de conduite autonome, la surveillance intelligente et les systèmes de réalité augmentée ou virtuelle. Il s'agit en somme d'une plate-forme optimisée pour les applications de vision sobres et peu coûteuses dans l’industrie, l'automobile et le grand public qui tire parti de la gamme de circuits de Lattice dans le domaine de l’image. 

Au cœur de cette architecture modulaire, la carte d'entrée, basée sur un circuit CrossLink, accepte deux caméras HD (résolution 4K UHD et bande passante de 12 Gbit/s) et supporte l'interface Mipi CSI-2. La carte bâtie sur un FPGA ECP5 assure le traitement d’un flux vidéo et prend en charge un bloc de propriété intellectuelle de traitement d'image de Helion Vision (Ionos-ISP). Enfin, la carte de sortie HDMI architecturée sur le circuit Sil1136 assure la connectivité à des afficheurs HDMI standard.

Exemple, dans une application à double caméra, les deux entrées vidéo sont reçues par le circuit CrossLink qui fusionne les données acquises en un seul flux vidéo. Ce flux alimente le FPGA ECP5 qui convertit l'image entrante, parallélise les données et exécute des algorithmes de traitement d’image. Puis ces données traitées sont transmises à la carte de sortie, dotée du circuit Sil1136, qui joue un rôle de pont vers une sortie HDMI en 1080p. Les images en haute résolution sont alors observables sur un moniteur HDMI standard.

 

 

 

Sur le même sujet