L'embarqué > Normes & spécifications > Architecture > L’alliance Mipi crée un groupe de travail focalisé sur les besoins de l’automobile

L’alliance Mipi crée un groupe de travail focalisé sur les besoins de l’automobile

Publié le 08 mars 2018 à 12:01 par Pierrick Arlot        Architecture

Mipi AWG

L’alliance Mipi, qui édicte des standards pour liaisons entre composants au sein de terminaux mobiles, nomades et embarqués, confirme son intérêt pour le secteur automobile avec la création officielle du groupe de travail Mipi AWG (Automotive Working Group) chargé de répondre aux besoins spécifiques de ce marché. Cette initiative fait suite à la mise sur pied en 2017 d’un groupe d’intérêt commun Automobile (Automotive Birds of a Feather, BoF) dont le but était de solliciter l’implication des constructeurs et équipementiers dans l’amélioration des standards Mipi existants et le développement de nouvelles interfaces pour les applications automobiles (lire notre article ici).

Selon l’organisme industriel, les constructeurs de véhicules utilisent d’ores et déjà certaines spécifications Mipi dans le cadre d’applications de sécurité passive et active, d’info-divertissement ou d’assistance évoluée à la conduite (ADAS). C’est notamment le cas des standards Camera Serial Interface 2 (Mipi CSI-2), Display Serial Interface (Mipi DSI) et Display Serial Interface 2 (Mipi DSI-2) mis en œuvre dans des équipements qui intègrent des composants tels que caméras, afficheurs, lecteurs biométriques, microphones ou accéléromètres.

Le premier objectif du Mipi AWG sera de collaborer avec d’autres groupes de travail de l’alliance Mipi sur une nouvelle spécification de couche physique pour l’automobile, adaptée aux besoins des applications qui nécessitent des portées de transmission plus importantes. Les travaux s’appuieront sur les avancées déjà réalisées par l’organisme industriel sur ses spécifications de couches physiques à haut débit (M-PHY, D-PHY, C-PHY).

« Le groupe de travail AWG va contribuer à aligner des interfaces clés pour caméras, lidars, radars, afficheurs et autres avec les exigences spécifiques de l’automobile », indique Matt Roning (Sony), président du Mipi AWG. « La standardisation de toutes les interfaces entre sous-systèmes, comme les capteurs panoramiques, et les ECU est un prérequis des concepts modulaires en œuvre dans les systèmes automobiles, ajoute Uwe Beutnagel-Buchner (Bosch), vice-président du groupe de travail. Les applications automobiles critiques et hautement sensibles vont aussi bénéficier des caractéristiques d’immunité aux interférences électromagnétiques des interfaces Mipi, caractéristiques qui ont fait leurs preuves au sein de milliards de téléphones mobiles et d’appareils portables. »  

Sur le même sujet