L'embarqué > Matériel & systèmes > Connectivité > L’alliance LoRa lance une initiative pour généraliser le roaming LoRaWAN en Europe et au-delà

L’alliance LoRa lance une initiative pour généraliser le roaming LoRaWAN en Europe et au-delà

Publié le 05 février 2021 à 10:02 par François Gauthier        Connectivité

LoRaWAN Roaming

L’alliance LoRa, qui développe et promeut le protocole ouvert LoRaWAN sur le marché des réseaux longue portée et basse consommation (LPWAN), a lancé l’initiative Connect EU afin d’accélérer l’itinérance en Europe et au-delà. L’itinérance ou roaming est la capacité pour un objet IoT mobile de se connecter de manière transparente et successive à différents réseaux LoRaWAN pour transmettre ses données. Elle simplifie aussi la mise en œuvre d’applications industrielles à l’échelle internationale – en éliminant la nécessité d’intégrer des plates-formes IoT différentes et de contracter avec de multiples opérateurs LoRaWAN à la fois. De fait, l’itinérance permet à un opérateur couvrant un pays en particulier de s’appuyer à l’étranger sur des réseaux déployés par d’autres opérateurs à l’instar de la situation qui prévaut en téléphonie mobile.

« Fin 2020, nous avions des réseaux LoRaWAN publics et privés actifs dans plus de 160 pays à travers le monde, indique Donna Moore, CEO et présidente de la LoRa Alliance. Mais nous savons qu'une véritable couverture mondiale est obtenue plus rapidement en interconnectant les réseaux et en permettant aux appareils IoT de se déplacer de manière transparente entre eux, en particulier pour les applications de logistique et de suivi. Bon nombre de grands opérateurs ont soutenu cette approche en mettant en œuvre l'itinérance LoRaWAN sur leurs réseaux. »

A ce jour, selon les données de l’organisme industriel, les fonctions complètes d’itinérance LoRaWAN sont disponibles dans 27 pays (voir illustration ci-dessous) ainsi que par satellite (par le biais de la société Lacuna Space qui a placé pour l’heure trois nanosatellites compatibles LoRa sur orbite).

Par ailleurs, indique l’alliance LoRa, la spécification technique LoRaWAN Backend Interfaces TS002-1.1.0, dont la première version date de fin 2017, a connu fin 2020 des mises à jour qui visent à simplifier les mises en œuvre du roaming et ajoutent des fonctions de géolocalisation LoRaWAN pour les objets en itinérance. Enfin, plusieurs membres de l’alliance LoRa, comme Actility ou Syniverse, ont lancé des « roaming hubs », censés faciliter l’interconnexion de réseaux LoRaWAN déjà déployés. Ces « roaming hubs », qui peuvent mutualiser des interconnexions multiréseaux, ont vocation à éviter aux opérateurs LoRaWAN de signer de multiples accords d’itinérance.

Parmi les opérateurs membres de l’alliance LoRa qui proposent déjà des fonctions de roaming, on citera A2A (Italie), Connexin (Royaume-Uni), Digita (Finlande), KPN (Pays-Bas), Komro (Allemagne), Minol-Zenner (Allemagne), MIOT Melita.io (Allemagne), Objenious/Bouygues Telecom (France), Orange (avec un seul partenaire pour l’instant), Proximus (Belgique et Luxembourg), Senet (Etats-Unis), Swisscom (Suisse)…

Vous pouvez aussi suivre nos actualités sur la vitrine LinkedIN de L'Embarqué consacrée aux réseaux LPWAN : Embedded-LPWAN

Sur le même sujet