L'embarqué > Logiciel > Middleware > L’alliance Genivi veut simplifier l’échange de données entre et avec les voitures connectées

L’alliance Genivi veut simplifier l’échange de données entre et avec les voitures connectées

Publié le 30 novembre 2015 à 12:41 par Pierrick Arlot        Middleware

logo Genivi

Forte de 135 membres dont quatorze constructeurs automobiles, l’alliance Genivi, qui développe et promeut une plate-forme logicielle open source de référence pour systèmes d’info-divertissement embarqués dans les véhicules (IVI), a récemment mis sur pied le groupe d’experts Remote Vehicle Interaction (RVI). Objectif ? Développer une technologie qui simplifie l’échange fiable et sécurisée de données entre les automobiles et des terminaux, des services ou d’autres véhicules. Au-delà de la connectivité, cette technologie devra offrir les mécanismes de découverte de services, d’authentification, d’autorisation et de communication entre un système IVI et des entités distantes.

Dans la pratique, l’alliance Genivi a en fait mis sous sa coupe un projet open source en développement depuis dix-huit mois sous la houlette de Jaguar Land Rover. Outre le constructeur automobile, le groupe d’experts RVI réunit notamment Ericsson, ATS et l’éditeur Arynga. Toyota, P3 Group et Konsulko devraient également fortement contribuer aux travaux du groupe placé sous la direction de Magnus Feuer, architecte système principal en charge des projets open source chez Jaguar Land Rover.

A noter que les visiteurs du salon Connected Car Expo, qui s’est tenu à Los Angeles du 16 au 18 novembre, ont pu assister à une première démonstration de mécanismes RVI sur un coupé Jaguar F-Type avec journalisation de données à distance, mises à jour logicielles sécurisées over-the-air et contrôle/commande à partir d’un smartphone de certaines fonctions comme la température de l’habitacle.

Sur le même sujet