L'embarqué > Normes & spécifications > Architecture > L’alliance Genivi s’attaque à l’interconnexion de multiples domaines logiciels au sein de l’automobile

L’alliance Genivi s’attaque à l’interconnexion de multiples domaines logiciels au sein de l’automobile

Publié le 11 octobre 2017 à 07:16 par Pierrick Arlot        Architecture

Logo genivi

Initialement promoteur d'une plate-forme logicielle open source de référence pour les systèmes d’info-divertissement embarqués dans les véhicules, l’alliance Genivi va s’attaquer aux problématiques des interactions entre domaines logiciels différents présents dans les automobiles. Cette initiative stratégique baptisée VDI (Vehicle Domain Interaction) vise à développer des interfaces standard ouvertes, ainsi que le code afférent, destinés à interconnecter différents domaines logiciels embarqués au sein des véhicules.

Annoncée à l’occasion de l’assemblée plénière des membres de l’organisme industriel à Séoul, l’initiative de l’alliance Genivi s’inscrit au sein d’une tendance clé du marché automobile qui voit l’émergence de puces-systèmes (SoC) sur lesquelles sont amenés à cohabiter divers domaines logiciels (sûreté de fonctionnement, info-divertissement et électronique grand public) dans le cadre d’une consolidation voulue par les équipementiers et les constructeurs. Cette intégration inter-domaine est essentielle pour garantir que les informations ou les données générées au sein de l’un des domaines puissent être affichées et gérées dans un autre.

« Si l’interaction entre domaines logiciels au sein des véhicules est un défi somme toute classique, l’alliance Genivi est dans une position unique pour jouer un rôle essentiel dans la définition des solutions inter-domaines, a déclaré Peter Schönenberg, président de l’organisme industriel. Forte de son expérience et de son expertise en termes d’architecture, de développement d’interfaces et d’intégration de logiciels provenant de différentes sources, la communauté Genivi est en mesure d’élaborer des interfaces ouvertes et du code qui traient des interactions requises entre différents domaines logiciels. »

Dans la pratique, l’initiative VDI mise en place par l’alliance Genivi permettra en premier lieu d’élaborer un ensemble de solutions et d’interfaces (API) standard qui puissent simplifier la nécessaire interaction inter-domaine. Dans la mesure du possible, le code développé dans des preuves de concept sera également proposé en open source, conformément à la ligne directrice de l’alliance qui vise à créer du code pour toutes les interfaces définies.

L’organisme industriel tient toutefois à préciser qu’il n’abandonne en rien ses développements actuels liés à l’info-divertissement et au véhicule connecté et qu’il trouvera un équilibre entre ces travaux « historiques » et les nouvelles activités couvertes par l’initiative Vehicle Domaine Interaction. « Genivi ne renonce aucunement à sa mission première, qui est d’offrir des logiciels ouverts pour l’info-divertissement et les véhicules connectés, grâce aux contributions et au support financier de ses membres, a précisé Steve Crumb, directeur général de l’alliance. Nous poursuivons sur la voie d’une collaboration ouverte avec les membres de l’organisation, les non-membres et d’autres organismes incontournables comme Autosar, l’écosystème Google/Android ou les fournisseurs de puces-systèmes et d’hyperviseurs, en vue de fournir les cas d’usage, les définitions d’interfaces, les modèles, le code logiciel, la documentation et la formation indispensables qui feront de l’interaction inter-domaine dans le véhicule une réalité. »

 

 

Sur le même sujet