L'embarqué > Matériel & systèmes > Objet de la semaine > La téléportation au quotidien n’est plus du domaine de la science-fiction…

La téléportation au quotidien n’est plus du domaine de la science-fiction…

Publié le 25 septembre 2020 à 11:20 par François Gauthier        Objet de la semaine

La Vitre

Dans ces temps difficiles où l’interaction physique avec ses semblables devient de plus en plus difficile, la jeune société La Vitre, lancée en février 2019 par Romuald Boulanger, Anthony Vannier et Thierry Bouquain, apporte une nouvelle manière d’interagir avec une personne à distance. Dotée d’un grand écran à taille humaine (créé en partenariat avec LG et Samsung), d’une enceinte et d’un kit box/caméra/micro, La Vitre parvient à recréer l’expérience d’une rencontre naturelle.

Pour ce faire, les fondateurs de la start-up ont développé des logiciels de traitement du son et de l’image capables de garantir l’impression de contact et de proximité directe avec l’interlocuteur. Ces “fenêtres numériques” permettent in fine de téléporter des équipes et de se rencontrer instantanément partout dans le monde ! Concrètement, à tout moment, une personne peut venir toquer à la fenêtre, c’est-à-dire sur l’écran comme on frapperait à la porte du bureau de son collaborateur, et entrer directement en contact avec un interlocuteur, peu importe la distance qui les sépare. Résultat : on se retrouve face à face pour s’entendre, se parler, se regarder, comme si la personne était juste en face de nous, physiquement. En d’autres termes, la traditionnelle visioconférence, avec l’incrustion d’une vidéo sur l’écran de l'ordinateur, se fait à taille réelle.

Dans la proposition de La Vitre, tout a été mis en œuvre pour recréer l’expérience du réel, notamment en matière de bande passante, le son étant privilégié à l’image. Autrement dit, il n’y a pas de besoin de parler fort ni de parler près du micro pour se faire entendre, tandis que les nuisances sonores extérieures sont supprimées afin de fluidifier les discussions. La technologie développée par La Vitre permet aussi de tirer le meilleur parti des écrans tactiles qui deviennent des interfaces de partage et de collaboration. Il n’y a pas de retour d’image pour celui qui fixe l’écran afin de ne pas perturber l’échange.

Selon La Vitre, les usages sont multiples, que ce soit pour des séances de briefing, des pauses-café, des entretiens individuels, de la télémédecine, ou même pour relier les points stratégiques d’un entrepôt… Davantage qu’une vitre, la société estime qu’il s’agit ni plus ni moins qu’une porte ouverte entre deux lieux géographiquement distants.

En plus de donner l’illusion d’une rencontre naturelle et d’une réelle proximité, La Vitre optimise les échanges grâce à son écran tactile et la possibilité de partager instantanément, en parallèle, les contenus d’un PC, d’une tablette ou d’un téléphone sans perturber la conversation. Ainsi, il est très facile de partager en temps réel avec son interlocuteur des données telles que graphiques, photos, tableaux, etc. et de les commenter en direct.

Autre innovation, La Vitre permet de traduire instantanément la conversation. Chaque personne peut parler dans sa propre langue et l'interlocuteur pourra lire la traduction en temps réel sur l’écran afin de faciliter les échanges dans le monde entier. (30 langues sont disponibles pour une traduction immédiate.)

La société indique que le concept de La Vitre a déjà séduit plus d’une trentaine d’entreprises dont TF1, Accenture, Kering, Bouygues Construction, Eurotunnel, Avanade, Engie, Citelum (groupe EDF), et plus de 120 vitres sont actives dans le monde.

Pour profiter de cette expérience, il en coûte entre 3 500 et 7 900 euros ou bien 200 euros mensuels sur abonnement.

Sur le même sujet