L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > La technologie d’interconnexion série à très haut débit RapidIO s’envoie dans l’espace

La technologie d’interconnexion série à très haut débit RapidIO s’envoie dans l’espace

Publié le 06 novembre 2015 à 12:28 par Pierrick Arlot        Composant  IDT

BAE Systems-IDT-RapidIO

L’équipementier britannique officiant dans les domaines de l’aérospatial et de la Défense BAE Systems a collaboré avec le fabricant de semi-conducteurs IDT pour mettre au point un circuit de commutation RapidIO apte à fonctionner dans l’espace. Référencé RADNET1848-PS, ce commutateur RapidIO, aujourd’hui disponible, permet de transférer des masses de données importantes au sein d’ordinateur embarqués dans des engins spatiaux et notamment ceux obéissant au récent standard Vita SpaceVPX. Ratifié en début d’année, le standard Vita 78 SpaceVPX décrit les exigences à respecter lors du développement d'un système à base de cartes VPX (cartes de calcul et cartes d’acquisition) destiné à être emporté dans un véhicule spatial ou un satellite.

« Avec la présence de capteurs de plus en plus complexes dans les missions spatiales, BAE Systems a souhaité développer des puces capables de gérer les transferts de données volumineux qui résultent de cette tendance, et la technologie IDT nous a permis d'atteindre cet objectif, a déclaré Ian McDonald, directeur Produits et Traitement spatiaux chez l’équipementier. La technologie RapidIO fournit l’interconnexion à hautes performances, nécessaire aux nouvelles générations de systèmes spatiaux sophistiqués destinés aux applications militaires, commerciales, et civiles, voire même potentiellement aux systèmes de physique haute énergie. » BAE Systems a retenu le commutateur RapidIO à 240 Gbit/s CPS-1848 d’IDT pour servir de base à son RADNET1848-PS.

La conception du produit a débuté en 2012 lorsque l’association NGSIS (Next Generation Space Interconnect Standard), qui regroupe des organisations, des équipementiers, des sous-systémiers et des fabricants de semi-conducteurs officiant sur les marchés de la Défense et de l’aérospatial, a choisi le protocole RapidIO comme technologie pour le transport de données numériques au sein de calculateurs en châssis, au détriment d’Ethernet, d’Infiniband et du PCIe. « Notre technologie RapidIO a récemment été adoptée par le CERN pour aider les chercheurs à explorer les mystères de l'univers, et désormais cette technologie est utilisable dans l'espace lui-même », s’est félicité Sean Fan, vice-président et directeur général de la division Interfaces et connectivité d'IDT.

Sur le même sujet