L'embarqué > Marchés > Conjoncture > La start-up Wisebatt, qui édite un logiciel de prototypage électronique virtuel, lève 1 million d’euros

La start-up Wisebatt, qui édite un logiciel de prototypage électronique virtuel, lève 1 million d’euros

Publié le 07 septembre 2018 à 10:47 par François Gauthier        Conjoncture

La start-up Wisebatt, qui édite un logiciel de prototypage électronique virtuel, lève 1 million d’euros

La jeune société française Wisebatt, fondée en 2016 par Wilfried Dron et Marion Blatter (et dont l’Embarqué a tracé un portrait détaillé, voir ici) vient de clôturer son 1er tour de table auprès du fonds d’investissement Demeter, géré par Demeter Ventures, et du fonds Paris Region Venture Fund (PRVF), géré par CapDécisif Management. Cette opération va permettre à l’entreprise, selon ses fondateurs, de se doter des moyens pour devenir la plate-forme de référence du prototypage “hardware” pour les ingénieurs et porteurs de projets indépendants, en France et à l'international.

Rappelons qu’au cœur du projet de Wisebatt, on trouve un outil de prototypage virtuel baptisé Estimate (ce logiciel en SaaS est accessible depuis un navigateur Web) qui permet d’assembler graphiquement des éléments matériels d’une conception (microcontrôleurs, capteurs…), de les relier fonctionnellement entre eux et de simuler l’ensemble. Cet outil donne in fine une estimation de la consommation attendue du système qui s'avère précise et fiable dans une fourchette de 10% par rapport à des mesures physiques réalisées sur l’objet fini.

Grâce à un catalogue de références de composants électroniques enrichi de plusieurs centaines de modèles intégrés à son outil de simulation et de conception, Wisebatt permet dans le contexte d'un projet de faire des choix rationnels, très rapidement. En outre la start-up propose une approche collaborative autour de sa plate-forme de développement et d'optimisation de dispositifs électroniques, à l’instar de ce que fait GitHub pour le partage de code en format open source entre développeurs. L’objectif de la solution étant d’accélérer les phases d'itération pour la partie matérielle de la conception d'objets connectés alimentés sur batteries.

"Nous avons créé un outil pour réaliser des simulations et arriver aux mêmes conclusions en quelques minutes que celles que l'on aurait pu obtenir en plusieurs jours, voire en plusieurs semaines avec des méthodes traditionnelles", explique Wilfried Dron, président et cofondateur de l'entreprise.

Des start-up françaises qui conçoivent des produits innovants, comme Orosound, avec son casque anti-bruit pour les environnements de travail en open space, ou encore Percko, avec un objet qui aide à corriger la posture pour éviter les problèmes de dos, ont déjà eu recours à la plate-forme Wisebatt pour le design de leur électronique. La société Sigfox a également mis son capteur Sens'it à disposition des ingénieurs sur cet outil de conception.

Sur le même sujet