L'embarqué > Logiciel > Start-up > La start-up NextMind concrétise la commande d’un dispositif IoT par la pensée

La start-up NextMind concrétise la commande d’un dispositif IoT par la pensée

Publié le 26 novembre 2019 à 11:51 par François Gauthier        Start-up

NextMind

C’est à l’occasion de l’événement Slush 2019 qui s’est déroulé à Helsinki (Finlande) les 21 et 22 novembre derniers que Sid Kouider, le fondateur et PDG de la société française NextMind, start-up officiant dans le domaine des neurotechnologies, a dévoilé son premier dispositif portable de détection d’ondes cérébrales qui peut être contrôlé en temps réel uniquement grâce à la pensée humaine. Une technologie innovante qui se caractérise par une interface cerveau-ordinateur non invasive, la première du genre au monde selon NextMind, qui traduit instantanément les signaux cérébraux provenant du cortex visuel de l'utilisateur en commandes numériques de n'importe quel dispositif, et ce en temps réel. En d’autres termes NextMind décode l’intention d’un utilisateur, créant ainsi une traduction de l’activité neurale humaine.

« Cette percée technologique représente la prochaine frontière de l'interaction homme-ordinateur, déclare sans détour Sid Kouider. Pour ceux qui disaient que la technologie non invasive ne serait jamais capable de communiquer une intention et de mettre en oeuvre des actions dans le monde qui nous entoure, directement à partir du cerveau, c'est le moment d’y croire car c'est la réalité et les possibilités sont infinies. »

Le dispositif, de forme ronde et pesant moins de 100 grammes, se positionne à l'arrière d'une casquette ou d'un bandeau, et s’appuie sur la tête de l'utilisateur. Il saisit les données provenant des signaux électriques créés par l'activité des neurones de l'utilisateur au sein de son cortex visuel, données qu'il transforme, à l'aide d'algorithmes d'apprentissage automatique, en informations donnant lieu à une interaction avec un ordinateur, un casque de réalité virtuelle ou n'importe quel dispositif de l'IoT (ou à son contrôle).

Quelques kits de développement NextMind seront disponibles à partir du premier semestre 2020 pour les développeurs désireux de concevoir une application fondée sur cette approche.

Émanation de l’Ecole normale supérieure d’Ulm et du CNRS, NextMind, créé fin 2017 et basé à Paris, a levé en fin d’année dernière 4,6 millions de dollars.

Sur le même sujet