L'embarqué > Logiciel > Test & Validation > La simulation des boucles de courant 4-20 mA réalisée automatiquement par une carte PXI de Pickering

La simulation des boucles de courant 4-20 mA réalisée automatiquement par une carte PXI de Pickering

Publié le 05 novembre 2020 à 11:37 par François Gauthier        Test & Validation Pickering

Pickering PXI 41-765

L’anglais Pickering Interfaces, fournisseur de solutions modulaires de commutation et de simulation de signaux pour le test et la vérification, propose la carte pour châssis au format PXI référencée 41-765 qui vise à simuler des émetteurs-récepteurs de contrôle industriel, en utilisant des boucles de courant en 4 à 20 mA. Faisant partie d’une gamme de produits de simulation au standard PXI, ce module permet également de programmer des taux de montée afin que divers types de capteurs puissent être imités efficacement.

Conçues pour simuler les émetteurs-récepteurs de boucles de courant industriels dans des applications telles que les processus d’instrumentation, les contrôleurs PID (Proportionel–Intégral–Dérivé), les systèmes Scada (contrôle de surveillance et acquisition de données) et les automates programmables industriels PLC, les cartes 41-765  peuvent s’auto-alimenter à l’aide de l’alimentation interne du châssis PXI  ou par l’extérieur en mode d’“isolation complète” pour éviter des boucles de masse.

Ces simulateurs de sorties analogiques comportent plusieurs modes de sortie, 4-20 mA, 0-24 mA, +/-24 mA, 0-5 V, +/-5 V et +/-12 V, et intègrent des relais pour la gestion en modes “circuit ouvert” et “court-circuit", ouvrant la voie à des fonctionnalités de tests d’insertion de défauts sur chaque canal.

Sur un seul emplacement dans un châssis PXI, de 4 à 16 canaux sont disponibles, libérant de ce fait les autres emplacements des châssis PXI ou LXI/USB pour d’autres instruments.

Côté logiciel, les pilotes bas niveau et VISA sont inclus pour la connexion aux principaux environnements de programmation comme LabVIEW et Matlab, y compris en utilisant les langages C/C++, .NET et Python.

« La plupart des simulateurs sont des appareils manuels portatifs, explique Paul Bovingdon, chef de produits de simulation chez Pickering Interfaces. En automatisant le processus, les modules de simulation de sorties analogiques de boucle de courant permettent d’économiser du temps et d’améliorer la précision dans les applications de simulation telles que les approches Hardware-In-The Loop. »

 

Sur le même sujet