L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > La Raspberry Pi installe son propre microcontrôleur sur une carte de développement à moins de 4 dollars

La Raspberry Pi installe son propre microcontrôleur sur une carte de développement à moins de 4 dollars

Publié le 21 janvier 2021 à 12:26 par François Gauthier        Sous-système Farnell

Raspberry Pi Pico

Le distributeur Farnell (*), société du groupe Avnet, annonce aujourd'hui 21 janvier la mise sur le marché, à destination des développeurs, de la carte Raspberry Pi Pico dont la particularité est d’être architecturée autour du tout nouveau microcontrôleur Raspberry Pi RP2040 à deux cœurs Arm Cortex-M0+ cadencés jusqu'à 133 MHz. Une puce développée en interne au Royaume-Uni par la fondation Raspberry Pi. Cette carte apporte au marché des applications sur microcontrôleurs les caractéristiques de la Raspberry Pi, à savoir hautes performances, faible coût et facilité d’utilisation, dans un kit de développement à seulement 4 dollars l’unité.

Au cœur de la Raspberry Pi Pico se trouve donc le RP2040, proposé dans un boîtier QFN56 de 7 x 7 mm. Ce microcontrôleur, qui intègre 264 Ko de mémoire SRam et peut adresser jusqu'à 16 Mo de flash via un bus QSPI spécifique, est doté de 26 entrées/sorties multifonctions (GPIO) dont 4 utilisables en tant qu'entrées analogiques, et d'un jeu de périphériques : 2x UART, 2 contrôleurs SPI, 2 contrôleurs I2C, 16 canaux PWM, une interface USB 1.1 (hôte et périphérique), huit machines d'état programmables PIO. On y trouve aussi quatre convertisseurs A/N 0,5 Méch./s sur 12 bits. A terme, il est probable que ce microcontrôleur sera utilisé sous licence par d’autres plates-formes ouvertes, comme Arduino, Adafruit, Sparkfun, Pomoroni

Quant à la carte Raspberry Pi Pico elle-même, avec un format de 51 x 21 mm, elle offre 2 Mo de mémoire flash QSPI, une alimentation intégrée de 3,3 V, une large plage de tension d’entrée de 1,8 V à 5,5 V, permettant aux concepteurs de sélectionner leur source d’alimentation préférée, ainsi qu'un interfaçage mécanique à 26 broches avec bords crénelés pour un assemblage sur des machines d’insertion automatique.

Enfin côté développement logiciel, la carte se programme par un simple “glisser-déposer” via une prise micro-USB, alors que le débogage interactif est réalisé à travers 3 broches SWD (Serial Wire Debug). Un SDK (Software Development Kit) pour le langage C et un portage pour le langage MicroPython complètent l’ensemble.

« C’est le début d’une nouvelle ère passionnante pour la Raspberry Pi, car avec la Raspberry Pi Pico et le microcontrôleur RP2040, nous avons pu tirer parti des connaissances acquises au cours d’une décennie d’utilisation de microcontrôleurs d’autres fournisseurs pour créer une plate-forme innovante à très bas coût, commente James Adams, Chief Operating Officer, Raspberry Pi Trading. De plus, cette plate-forme de développement flexible a été conçue pour être directement déployée dans des produits finaux, réduisant ainsi leur temps de mise sur le marché. »

La carte Raspberry Pi Pico est aussi disponible chez des revendeurs agréés comme Digi-Key, Elektor, Kubii, MCHobby, OKdo, Reichelt et RS Components.

(*) Farnell affirme être le plus grand fabricant et distributeur actuel de la plate-forme Raspberry Pi sous ses diverses formes, avec plus de 15 millions d’unités vendues à ce jour.

 

Sur le même sujet