L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > La plate-forme communautaire Udoo intègre le Ryzen d’AMD pour les applis graphiques haut de gamme

La plate-forme communautaire Udoo intègre le Ryzen d’AMD pour les applis graphiques haut de gamme

Publié le 01 juin 2018 à 12:18 par François Gauthier        Sous-système Seco

Udoo Bolt Seco

Deux ans après le lancement de l'Udoo X86, la communauté des cartes en open source Udoo, initiée par la société italienne Seco, propose la Udoo Bolt, une plate-forme architecturée autour du récent processeur 64 bits Ryzen Embedded V1000 d’AMD, cadencé jusqu’à 3,6 GHz pour une enveloppe thermique de 12 W à 25 W selon les modèles (voir ici notre article sur ce processeur). Objectif : fournir aux makers et aux ingénieurs de conception qui développent des prototypes une carte capable de gérer des applications graphiques de haut niveau, pour un prix inférieur à 250 dollars.

La carte est notamment livrée avec quatre ports vidéo, deux connecteurs USB-C et deux connecteurs HDMI 2.0 (certifiés FCC et CE), avec la capacité de diffuser une vidéo en résolution 4K à 60 images par seconde sur quatre écrans simultanément. Sur une surface carrée de 12 x 12 cm, la plate-forme Udoo Bolt, compatible Arduino, offre des connecteurs Grove, un stockage eMMC de 32 Go, un emplacement M2 pour des disques durs à semi-conducteurs SSD rapides et des SSD NVMe.

« Nous avons conçu l'Udoo Bolt pour une nouvelle génération de concepteurs, explique Daniele Conti, responsable de la conception matérielle chez Udoo et PDG de Seco. L'intelligence artificielle, la réalité virtuelle et augmentée, la vision artificielle ne sont plus des rêves de science-fiction, mais des possibilités réelles pour le monde industriel, désormais accessible à une très large communauté grâce à la Udoo Bolt. »

Pour soutenir les projets fondés sur l’exploration de l’intelligence artificielle, la plate-forme intègre la technologie SenseMI d’AMD, qui gère un ensemble de fonctionnalités d'apprentissage automatique et d'adaptation qui viennent en aide au processeur pour optimiser ses performances, son efficacité énergétique et sa vitesse d'horloge en fonction des contraintes d’une application, pendant son exécution.

Côté analyse d’images, la carte, qui bénéficie d'un financement participatif sur Kickstarter (avec déjà plus de 170 000 euros récoltés à ce jour) prend en charge les technologies de gestion d’image à haute dynamique (HDR) Radeon FreeSync 2 installées sur l’APU Ryzen.

 

Sur le même sujet