L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > La confrérie des clones de la Raspberry Pi accueille un nouveau membre avec l’Orange Pi

La confrérie des clones de la Raspberry Pi accueille un nouveau membre avec l’Orange Pi

Publié le 12 janvier 2015 à 12:22 par François Gauthier        Sous-système

Orange Pi

Pour rester dans une veine très fruitière, la célèbre plate-forme en open source Raspberry Pi, qui compte déjà de nombreux clones sur le marché avec notamment les cartes Waxberry Pi et Banana Pi, enregistre l’arrivée d’un nouvel avatar : l’Orange Pi. Les cartes Orange Pi, développées par la société chinoise Shenzhen Xunlong Software, sont équipées d’un processeur Allwinner A20 architecturé autour de deux Cortex-A7 à 1 GHz (avec, dans ce cas, deux tailles de cartes : 94 x 86 mm ou 112 x 60 mm) ou d’un Alwinner A31, doté de quatre cœurs Cortex-A7.

Selon les informations délivrées sur le site orangepi.org, ces cartes supportent le système d’exploitation Android 4.4 et les distributions Linux Debian, Ubuntu et Raspbian. Elles disposent d’une mémoire SDram DDR3 de 1 Go, d’un port SATA, de deux interfaces USB 2.0, d’un lien Gigabit Ethernet, d’une interface Wi-Fi 802.11b/g/n et d’un lien Bluetooth en option.

Destinée aux travaux de prototypage d’applications, l’Orange Pi qui, d’après ses concepteurs, est compatible avec les plates-formes Banana Pi, apparaît comme étant très proche de la récente évolution de la Raspberry Pi, la B+, quoique plus véloce grâce aux processeurs Allwinner.

 

Sur le même sujet