L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > La communication industrielle multiprotocole temps réel s’installe sur une carte SoM, signée Port

La communication industrielle multiprotocole temps réel s’installe sur une carte SoM, signée Port

Publié le 21 janvier 2019 à 11:14 par François Gauthier        Sous-système NeoMore

Port carte SoM RIN32M3

Bâtie sur le processeur industriel R-IN32M3 de Renesas, architecturé autour d’un cœur Arm Cortex-M3, le module SoM (System On Module) RIN32M3 de l’allemand Port (distribué en France par NeoMore) prend en charge les protocoles de communication industriels Profinet, EtherNet/IP, EtherCAT et CANopen.... La carte s’appuie sur la couche logicielle d’abstraction générique Goal (Generic Open Abstraction Layer) développée par Port qui est un middleware de communication pour les réseaux industriels et qui apporte une connexion directe (via un socket) à ces protocoles classiques de l’industrie. Ainsi concrètement, avec ce module, les applications sont capables de gérer en temps réel plusieurs protocoles à partir d’une seule carte et ce via un lien SPI vers un microcontrôleur hôte installé sur la carte d’accueil du module SoM.

Le module RIN32M3, aux dimensions de 32,7 x 40 mm, dispose de deux ports Ethernet précertifiés (avec des exemples d'application) pour les protocoles temps réel Profinet RT, EtherNet/IP, EtherCAT et CANopen ; il intègre par ailleurs un mécanisme de commutation Ethernet à deux ports avec troisième port interne destiné aux topologies de réseau en bus et en anneau. Au sein du module, le microcontrôleur Renesas gère la bibliothèque des protocoles avec une API générique documentée à l’intention des développeurs. L’accès facilité à cette bibliothèque se fait ainsi directement à partir du processeur d'application afin d'échanger des données réseau en temps réel avec l'application utilisateur via une interface SPI.

Dans cette approche, le processeur d’application externe a le plein contrôle des piles de protocoles exécutées sur le microcontrôleur installé sur la carte SoM sans perturber la communication en temps réel, et sans obérer les performances du processeur hôte.

Pour cette solution, qui sera officiellement dévoilée lors du salon Embedded World fin février, les protocoles Ethernet industriels disponibles (Profinet RT, EtherNet/IP, EtherCAT) et les implantations communes du bus de terrain CANopen sont conformes aux dernières éditions de ces spécifications. Une chaîne d'outils ad hoc couvrant les cartes d'évaluation (module et processeur d'application), le code source de l'API et des exemples d'applications hôtes avec leur documentation complète facilitent par ailleurs l'intégration dans l’environnement de l'application cible.

Au niveau des cartes d’évaluation, Port propose les siennes (des cartes compatibles Arduino) mais des kits d'évaluation sont aussi disponibles avec les plates-formes Aris d’Arrow, Synergy S7 de Renesas ou encore les cartes STM32F4 ou STM32F7 de STMicroelectronics.

 

Sur le même sujet