L'embarqué > Logiciel > Développement > Krono-Safe veut améliorer l’efficacité de la certification logicielle des systèmes temps réel critiques

Krono-Safe veut améliorer l’efficacité de la certification logicielle des systèmes temps réel critiques

Publié le 19 août 2020 à 10:46 par François Gauthier        Développement Krono-Safe

Krono-Safe Asterios

L’éditeur français Krono-Safe lance la nouvelle version de son outil Asterios, une solution logicielle regroupant un système d’exploitation temps réel synchrone, capable de traiter en parallèle un grand nombre de tâches, et un environnement de développement intégré. Objectif affiché : accélérer et simplifier la mise en conformité et la certification de code embarqué temps réel et critique, avec pour cible principale le secteur avionique.

Pour Krono-Safe, la clé de la compétitivité dans de nombreux domaines industriels réside dans la capacité à maîtriser la complexité du code embarqué tout en respectant de fortes contraintes de sûreté de fonctionnement. Cette maîtrise passe impérativement, selon le Français, par une amélioration des processus et des outils de développement logiciels, afin de garantir un développement rapide et fiable de systèmes déterministes. Il s’agit ici d’assurer le développement d'applications strictement conformes aux exigences du domaine d’application visé (avions, voitures, trains…) et rapidement certifiables, indépendamment de la mise en œuvre matérielle choisie.

« Cette nouvelle version d'Asterios est une étape importante dans notre stratégie de développement qui vise à doter nos clients du secteur de l'avionique notamment, de moyens de “certificabilité" efficaces, précise Eric Lutterman, le P-DG de Krono-Safe. Nous souhaitons les aider à atteindre plus rapidement et à moindre coût les certifications DO-178C DAL A et DO-330 TQL 5, même sur des architectures matérielles complexes telles que les processeurs multicœurs. »

La version K19 d'Asterios assure en particulier la certification incrémentale d’applications logicielles partitionnées grâce à un flux de compilation "multi-binaires". Elle apporte des améliorations relatives à la protection mémoire et des capacités d'ordonnancement accrues qui tirent parti du paradigme de programmation LET (Logical Execution Time) breveté par Krono-Safe. Et ce via l’optimisation et la ségrégation des ressources, et les schémas d'ordonnancement pour la sureté de fonctionnement sur les architectures multicœurs. La nouvelle version apporte également une optimisation spatiale sur ce type d’architecture, plus particulièrement sur les processeurs MPC5777M et QorIQ P2020 de NXP.

La version K19 permet in fine d'accroître la robustesse du noyau AsteriosRTK et d'augmenter les performances d'exécution des applications, tout en en diminuant leur empreinte mémoire, dixit Krono-Safe. Ces évolutions sont aussi les fondations qui préfigurent d’autres capacités de gestion de la sûreté de fonctionnement ciblant la norme ISO 26262 pour l'industrie automobile, avec le renforcement du concept LET pour répondre aux besoins spécifiques de ce domaine d’application, sur des plateformes Autosar par exemple, précise Krono-Safe.

Sur le même sujet