L'embarqué > Instrumentation > Outil de test > Keysight Technologies signe une solution de test complète pour le PCI Express 5.0

Keysight Technologies signe une solution de test complète pour le PCI Express 5.0

Publié le 30 janvier 2019 à 12:36 par François Gauthier        Outil de test Keysight

Keysight Test PCIe 5.0

Avec le lancement annoncé de nombreux périphériques sans fil 5G en 2019, les secteurs des ordinateurs, des serveurs mais aussi des systèmes embarqués complexes (notamment les cartes en châssis VPX) travaillent activement à la mise en place de la technologie PCI Express 5.0, nécessaire pour que ces systèmes s'accomodent des bandes passantes élevées des réseaux Ethernet 400G. Car il s’agit de la seule interconnexion d’E/S qui offre le débit nécessaire pour prendre en charge ce type de réseau.

Pour soutenir les travaux des concepteurs de circuits intégrés et de sous-systèmes utilisant cette version de la norme PCIe attendue officiellement dans le courant de cette année, Keysight met sur le marché une solution complète de test d'émission/réception au futur standard PCIe 5.0. Objectif : vérifier le respect de la norme en particulier en termes de débits à atteindre et au niveau des marges requises.

Le système de Keysight s’appuie d’un côté sur l’analyseur numérique BERT 64Gbaud M8040A de la société, autorisant la caractérisation de la couche physique et les tests de conformité afin de mesurer les marges de performance du récepteur, et de l’autre sur l’oscilloscope Infiniium UXR avec une bande passante évolutive jusqu’à 110 GHz. La solution proposée soutient la conception et la validation de circuits qui tolèrent des signaux atténués à 32 gigatransferts/s. Elle prend aussi en charge les techniques d’égalisation spécifiques du PCIe 5.0 qui aident un récepteur à rétablir la qualité du signal transmis afin de récupérer sans erreur les informations numériques.

Les performances du testeur du taux d’erreur-bit sont ici capables, selon Keysight, de gérer les taux de transfert de données des récepteurs PCIe 5.0 qui acceptent des signaux très dégradés résultant des caractéristiques de pertes en fréquence élevées du canal, ce qui entraîne de forts taux d’erreur sur les bits (BER, Bit Error Rate).

En outre, l'augmentation de la vitesse et du débit de la transmission numérique introduit d'importants problèmes d'intégrité du signal, tels que des problèmes de diaphonie du connecteur et de sensibilité de la gigue du récepteur, d'où la nécessité de coupler au testeur de bits un oscilloscope à bande passante d’entrée élevée.

Sur le même sujet