L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Kalray lance des cartes d’accélération basées sur la 2e génération de ses architectures massivement multicoeurs

Kalray lance des cartes d’accélération basées sur la 2e génération de ses architectures massivement multicoeurs

Publié le 24 juin 2015 à 12:05 par François Gauthier        Sous-système Kalray

Kalray

Kalray, le concepteur d’architectures de processeurs massivement multicoeurs, met à disposition des développeurs deux cartes d’accélération de calcul basées sur Bostan, la seconde génération de son processeur MPPA (Massive Parallel Processing Array) à 256 coeurs. Ce processeur qui offre des performances élevées en calcul en virgule flottante intègre 128 accélérateurs de cryptographie ainsi qu’un mécanisme spécifique d’équilibrage ente les interfaces Ethernet disponibles et les coeurs du processeur afin d’éviter les problèmes de goulet d’étranglement dans les processus d’échange de données avec l’extérieur. Les deux cartes proposées par Kalray, qui seront disponibles à la fin de l’année, appartiennent pour l’une à la famille TurboCard, pour l’autre à la gamme K-Onic

La première, la TurboCard3, bâties autour de quatre processeurs MPPA2, est une carte PCI Express dédiée aux applications d’accélération de chargement et de traitement de données, avec des performances atteignant 3 Tflops (en simple précision), soit, selon Kalray, trois fois mieux que la génération précédente (les TurboCard2) tout en consommant trois fois moins qu’une carte classique de type GPU. Applications visées :  l'exécution d'algorithmes utilisés pour la prospection sismique ou d'algorithmes Monte-Carlo pour la finance, la gestion de protocoles de sécurité OpenSSL, l'appentissage automatique "profond" (deep learning), l'implémentation de réseaux neuronaux, etc. 

Quant à la carte K-Onic, elle cible plus spécifiquement les applications réseau, traditionnellement basées sur l’utilisation de circuits Asic spécialisés, en étant capable en plus de prendre à sa charge les nouveaux protocoles de virtualisation. Avec comme objectif de soulager le processeur hôte. La carte K-Onic, avec son processeur Bostan MPPA2 et ses accélérateurs de cryptographie, est capable d’implanter et de faire fonctionner intégralement des protocoles réseau comme OVS, VxLAN, NVGRE et TRILL. Côté stockage de données, la carte est capable de gérer la communication avec un serveur distant utilisant les protocoles NVME et iSCSI. Deux versions de cette plate-forme sont disponibles, la K-Onic 80 et la K-Onic 40, qui offrent respectivement 80 et 40 Gbit/s de bande passante sur Ethernet.

Sur le même sujet