L'embarqué > Logiciel > Middleware > IoTerop, spécialiste de la gestion à distance d’objets connectés, lève 1,5 million d’euros

IoTerop, spécialiste de la gestion à distance d’objets connectés, lève 1,5 million d’euros

Publié le 24 octobre 2019 à 12:54 par Pierrick Arlot        Middleware IoTerop

IoTerop

La jeune société montpelliéraine IoTerop, spécialiste des technologies de sécurité et de gestion des objets connectés, vient de lever 1,5 million d’euros auprès des fonds d’investissement Breega et Irdi-Soridec, et de Frédéric Salles, le fondateur de Matooma. Créé fin 2016 par trois anciens collaborateurs d’Intel (Hatem Oueslati, Jacques Bourhis et David Navarro), IoTerop, dont L'Embarqué a tracé un portrait de start-up détaillé en juin 2019, développe des technologies innovantes dans le domaine de l’Internet des objets (IoT) qui permettent aux industriels de construire une génération de solutions et d’objets connectés sécurisés, interopérables et gérables à distance.

Considéré comme l’un des rares spécialistes de la technologie LightWeight M2M (LwM2M), approuvée en 2017 par l’organisme de standardisation OMA SpecWorks pour le marché des communications de machine à machine (M2M) et de l'IoT industriel, IoTerop propose une pile protocolaire de faible empreinte mémoire pour la gestion et le contrôle à distance d’objets connectés. Cette solution logicielle, nommée IOWA, permet notamment d'effectuer les mises à jour “over-the-air”, de récupérer des données en environnements contraints, et d’assurer l’interopérabilité et la sécurisation des communications grâce à des fonctionnalités de cryptographie et d’authentification. Elle rend ainsi n’importe quel objet connecté conforme aux standards LwM2M, Ipso (Internet Protocol for Smart Objects) et CoAP.

IoTerop répond aux besoins des entreprises et des opérateurs dans les domaines de la ville intelligente (smart city), de la logistique, des transports, de l’industrie, etc. Grâce à son approche, la société apporte in fine aux industriels visant des déploiements massifs d’objets connectés, une solution de gestion des objets connectés (Device Management) sécurisée de bout en bout.

Cette technologie a d’ores et déjà intéressé de grands comptes de l’industrie comme Traxens, Itron, EDF, Ericsson, Matooma, Akka Technologies et Kerlink. Côté international, IoTerop a déjà un pied aux Etats-Unis avec un fabricant de compteurs intelligents connectés et vient de signer un contrat de partenariat avec Access Systems au Japon. La  levée de fonds de 1,5 million d’euros permettra justement à la jeune société de développer sa technologie et d’augmenter ses ventes à l’international, plus particulièrement au pays de l'oncle Sam et au pays du Soleil levant.

« Cette levée de fonds va nous permettre d’accélérer le déploiement de notre gamme de produits et de répondre à une demande croissante d’interopérabilité, de sécurité et de gestion à distance venant des industriels et des opérateurs dans l’IoT, précise Hatem Oueslati, président d’IoTerop. Nos solutions standardisées et polyvalentes leur permettent non seulement d’assurer un meilleur contrôle et une gestion optimisée des objets connectés qu’ils déploient, mais aussi de protéger leurs données des risques de piratage. »

« L’enjeu pour les industriels dans les années futures est de prendre la main à distance sur leurs équipements pour réaliser des diagnostics et les paramétrer, complète Frédéric Salles, le CEO de Matooma. Cela existe dans le monde du PC avec des outils comme TeamViewer mais n’est pas encore déployé dans l’univers des objets connectés. IoTerop l’a bien compris et va dans cette direction. »

Sur le même sujet