L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > intoPIX propose les premiers blocs d’IP de codage vidéo JPEG XS pour FPGA Intel et Xilinx

intoPIX propose les premiers blocs d’IP de codage vidéo JPEG XS pour FPGA Intel et Xilinx

Publié le 24 avril 2019 à 12:39 par Pierrick Arlot        Composant  intoPIX

intoPIX Tico-XS

Spécialiste reconnu de la technologie JPEG 2000 et créateur du format de compression vidéo visuellement sans pertes Tico (standardisé sous le label SMPTE RDD35), la firme belge intoPIX a lancé à l’occasion du salon NAB 2019 la commercialisation de ses premiers cœurs d’IP Tico-XS pour FPGA d’Intel et de Xilinx. Tico-XS, qui se présente comme la nouvelle génération de la technologie Tico, est actuellement en cours de standardisation par le comité JPEG de l’ISO/CEI sous la référence JPEG XS.

La future norme, qui se veut à la fois peu gourmande en ressources et à faible latence, a vocation à compresser « légèrement » (d’un facteur deux à six) les flux vidéo jusqu’à la résolution 8K avec une qualité visuellement sans pertes. La nouvelle norme vise avant tout les marchés où il était jusqu’ici traditionnel de transmettre des séquences d’images sous une forme non compressée sur des liaisons vidéo professionnelles (avec du câblage coaxial 3G/6G/12G-SDI), des infrastructures de transport IP ou du câblage Ethernet (IEEE/AVB). Mais, avec des flux vidéo dont la résolution (4K puis 8K) et la gamme dynamique (HDR et ses évolutions) n’en finissent plus d’augmenter, ces infrastructures montrent leurs limites et imposent donc l’usage d’un codec léger et visuellement sans pertes au regard des applications professionnelles visées : workflows IP dans les environnements studio (conformément au standard SMPTE ST 2110), réseaux vidéo locaux (éventuellement embarqués dans des drones ou des automobiles), réalité virtuelle et/ou augmentée...

Dans le détail, les premiers cœurs d’IP Tico-XS assurent un encodage de flux HD et 4K jusqu’à une vitesse de 60 images/s (pour une bande passante résultante comprise entre 100 et 400 Mbit/s en HD, entre 500 Mbit/s et 1,6 Gbit/s en 4K) avec des profondeurs de couleurs sur 8, 10 ou 12 bits et un échantillonnage couleur 4:2:2 ou 4:4:4. Selon intoPIX, les IP d’encodage et de décodage Tico-XS affichent une empreinte silicium tellement compacte qu’elles peuvent être implémentées dans les plus petits des FPGA Xilinx et Intel sans avoir à recourir à de la mémoire additionnelle. La société belge compte mettre à jour ses IP avec des fonctionnalités JPEG XS additionnelles durant le second semestre au fur et à mesure de l’évolution de la normalisation.

Sur le même sujet