L'embarqué > Logiciel > Middleware > Interopérabilité et sécurité des réseaux de l’IoT : le français Acklio lève 2 millions d’euros

Interopérabilité et sécurité des réseaux de l’IoT : le français Acklio lève 2 millions d’euros

Publié le 02 décembre 2019 à 12:12 par François Gauthier        Middleware Acklio

Acklio

A l’origine du protocole SCHC (Static Context Header Compression), garant de la compatibilité entre réseaux radio LPWAN et protocoles IP, la jeune société française Acklio, créée en 2016, annonce une levée de fonds de 2 millions d’euros menée auprès des sociétés d’investissement Innovacom et Starquest, d’un industriel français (non précisé), et du fonds d'innovation Crédit Agricole Ille-et-Vilaine Expansion. Ce financement vise à étoffer l’équipe d’Acklio pour conforter son avance technologique et accélérer la commercialisation de ses solutions.

La start-up cible le marché des réseaux de télécommunication longue portée et basse consommation LPWAN (Low Power Wide Area Networks) avec une technologie permettant aux différents acteurs de l’IoT de s’affranchir des spécificités de chaque technologie réseau. L’objectif affiché est de faciliter le déploiement des réseaux IoT et leur intégration aux solutions de connectivité existantes, et d’améliorer leur sécurité. Via la technologie d’Acklio, les communications établies via les réseaux de l’IoT comme LoRaWAN, Sigfox, NB-IoT ou encore LTE-M deviennent interopérables avec l’Internet “classique” et sécurisées de bout en bout.

Au cœur de la démarche on trouve la technologie de compression et de fragmentation appelée SCHC en cours de normalisation au sein de l’Internet Engineering Task Force (IETF), organisme réunissant plus de 200 entreprises et acteurs académiques pour élaborer les standards d’Internet. Après 3 ans de recherche et développement, Acklio offre aujourd’hui une implantation de référence de sa technologie, validée par de grands acteurs du domaine comme Cisco, Sigfox, Objenious, Orange et EDF. De la preuve de concept au réseau grande échelle, la suite logicielle de la société répond, selon elle, aux besoins actuels des intégrateurs réseau, opérateurs et fabricants d’objets communicants.

« La technologie d’Acklio combine les bénéfices de basse consommation des nouvelles technologies IoT avec l’universalité et l’échelonnabilité des protocoles IP, explique Alexander Pelov, CEO et cofondateur d’Acklio. Elle porte notre ambition, celle de permettre un monde connecté ouvert et digne de confiance. »

Essaimage d’un laboratoire de l’IMT Atlantique (anciennement Telecom Bretagne), Acklio, qui compte d’ores et déjà 23 collaborateurs, est lauréat du concours d’innovation de Bpifrance 2019 et du concours i-Lab 2018. la société a reçu le prix “Best Telco Innovation” de Business France au Mobile World Congress 2018.

Vous pouvez aussi suivre nos actualités sur la vitrine LinkedIN de L'Embarqué consacrée aux réseaux LPWAN : Embedded-LPWAN

 

21 juin 2016

 "1, 2, 3... 5G ! La course mondiale à la norme 5G passe par les tests"

> Lien

Sur le même sujet