L'embarqué > Logiciel > Middleware > Internet des objets : le protocole LwM2M se met au service de l’éclairage des villes intelligentes

Internet des objets : le protocole LwM2M se met au service de l’éclairage des villes intelligentes

Publié le 13 septembre 2019 à 12:31 par Pierrick Arlot        Middleware

IoTerop Itron

Grace à l’Internet des objets industriel (IIoT), le candélabre moderne, celui qui éclaire les paysages urbains, devient un objet de convoitise des villes intelligentes. Equipé de capteurs et d’une technologie de communication, il est aujourd’hui en mesure d’être piloté à distance, de remonter des données (sur la météo, la pollution, la circulation, les places de stationnement, la sécurité, etc.) et d’offrir de nouveaux services personnalisables, facilitant ainsi la maintenance prédictive et réduisant les coûts énergétiques. La jeune société montpelliéraine IoTerop, à laquelle L’Embarqué a consacré un portrait détaillé en juin 2019, en veut pour preuve le partenariat qu’elle a signé cet été avec Itron Idea Labs aux Etats-Unis pour promouvoir l’adoption de la technologie LightWeight M2M (LwM2M) dans le domaine de l’éclairage des villes intelligentes.

Créé en 2016 en tant qu’éditeur de piles logicielles de communication, de sécurité et de gestion à distance pour objets connectés, IoTerop, rappelons-le, est aujourd’hui considéré comme l’un des (très) rares spécialistes du protocole de « device management » LwM2M. Approuvé en 2017 dans une version 1.0 par l’organisme de standardisation OMA SpecWorks pour le marché des communications de machine à machine (M2M) et de l’IIoT, ce protocole a connu fin 2018 une évolution majeure qui lui a ouvert, au-delà des réseaux « traditionnels » de communication cellulaire 2G/3G/4G, le monde des réseaux radio longue portée et basse consommation LPWAN (et plus généralement les réseaux non bâtis sur le protocole IP) (lire notre article ici).

De son côté, avec plus de 3 millions de lampadaires à travers le monde, Itron, qui est membre de l’OMA SpecWorks tout comme IoTerop, a été reconnu comme un des leaders de l’éclairage public intelligent par le Navigant Research Leaderboard. Le groupe américain offre des solutions de bout en bout pour les villes intelligentes et travaille également en partenariat avec elles pour développer des solutions spécifiques liées à la gestion des transports, des parkings publics, de la qualité de l’air et de la sécurité. « Dans ce cadre, les standards comme le LwM2M peuvent nous aider à développer plus rapidement des solutions pérennes multiservices répondant aux besoins de tout un écosystème », indique Travis Shanahan, architecte IoT chez Itron Idea Labs.

Le marché est en effet alléchant. Selon une étude d’ABI Research reprise par IoTerop, le chiffre d’affaires annuel de l’éclairage public intelligent augmentera de 31% par an entre 2018 et 2026 pour atteindre 1,7  milliard de dollars de chiffre d’affaires en 2026. « En adoptant des standards tels que le LwM2M, les fournisseurs de solutions pour les villes intelligentes garantissent des produits interopérables, évolutifs, sécurisés (grâce aux fonctionnalités de cryptage et d’authentification) et disponibles sur le marché rapidement, assure Hatem Oueslati, le CEO et cofondateur d’IoTerop dont la pile logicielle commerciale IOWA pour produits IoT implémente le standard LwM2M. Les standards favorisent l’évolution technologique des solutions mises en place. Ainsi les solutions peuvent être rapidement adaptées aux besoins du marché afin d’accélérer l’innovation. » 

Vous pouvez aussi suivre nos actualités sur la vitrine LinkedIN de L'Embarqué consacrée aux réseaux LPWAN : Embedded-LPWAN https://www.linkedin.com/showcase/embedded-lpwan/

Sur le même sujet