L'embarqué > Matériel & systèmes > Connectivité > Internet des objets : Lacuna Space veut étendre la couverture réseau LoRaWAN grâce aux nanosatellites

Internet des objets : Lacuna Space veut étendre la couverture réseau LoRaWAN grâce aux nanosatellites

Publié le 16 février 2018 à 12:01 par Pierrick Arlot        Connectivité Semtech

Lacuna Space

Propriétaire de la technologie de communication radio longue portée et basse consommation LoRa, l'américain Semtech s’est associé à la firme britannique Lacuna Space, créée en 2016, à l’Agence spatiale européenne (ESA) et au suisse Parametric pour étendre, grâce à la connectivité satellite, la couverture des réseaux compatibles avec le protocole LoRaWAN de l’alliance LoRa. L’idée étant de combler les zones "blanches" hors de portée des stations de base terrestres LoRaWAN et d’offrir une couverture mondiale continue.

C’est le 1er février dernier, à l’occasion de The Things Conference, que la société Lacuna a annoncé officiellement sa volonté de déployer un réseau LoRaWAN bâti autour d’une constellation de nanosatellites avec une mise en place en version bêta dès la fin de l’été 2018 avec le soutien de l’Agence spatiale européenne. Dans ce cadre, Parametric joue le rôle de partenaire matériel du Britannique en apportant sa participation au développement d'une passerelle LoRaWAN ad hoc et de l’électronique de l’alimentation électrique des nanosatellites.

Dans le détail, Lacuna Space compte déployer une constellation de satellites de type CubeSat placés en orbite polaire basse à environ 500 km de la Terre et capables de réceptionner des messages émis par des capteurs équipés de la technologie LoRa et installés au sol. Chaque nanosatellite, dont la taille est similaire à celle d’une boîte à chaussures, pourra décrire une orbite complète en 100 minutes et, rotation de la Terre aidant, l’ensemble de la constellation couvrira alors l’ensemble du globe. Dans l’architecture réseau de Lacuna, c’est le protocole LoRaWAN qui est mis en œuvre et les satellites seront capables de stocker temporairement les messages pendant un court laps de temps, et ce jusqu’au moment où ils passeront au-dessus des stations au sol. Les données seront alors relayées vers une application via un réseau terrestre et pourront être visualisées au sein d’un tableau de bord Web, ajoute la start-up.

« Les démonstrations satellite que nous avons effectuées ont montré que notre architecture comble les trous de couverture dans les zones rurales et sur les océans, assure Rob Spurrett, CEO de Lacuna Space. La technologie LoRa et le protocole ouvert LoRaWAN permettent d’atteindre des endroits sur Terre que les autres réseaux ne peuvent atteindre et donc de développer des cas d’usage jusqu’ici inconnus. » A suivre donc.

Sur le même sujet