L'embarqué > Logiciel > Middleware > Internet des objets : IoTerop porte son logiciel de device management LwM2M sur un microcontrôleur 8 bits

Internet des objets : IoTerop porte son logiciel de device management LwM2M sur un microcontrôleur 8 bits

Publié le 21 octobre 2020 à 11:12 par Pierrick Arlot        Middleware IoTerop

Microchip AVR et iowa

La jeune société montpelliéraine IoTerop, spécialiste des technologies de sécurité et de gestion des objets connectés, annonce la prise en charge, par son kit de développement logiciel (SDK) Iowa, du microcontrôleur 8 bits AVR128DA48 de Microchip et de la carte d’évaluation Curiosity Nano associée. Rendant de ce fait possible la mise en œuvre de services de device management avancés compatibles Lightweight M2M 1.1 sur des déploiements 8 bits, y compris le provisionnement, la mise à jour à distance over-the-air de logiciels de bas niveau et la gestion de la consommation.

De faible empreinte mémoire et adaptée à la gestion et au contrôle à distance d’objets connectés, la pile protocolaire embarquée Iowa de la start-up montpelliéraine peut être associée à la plate-forme de device management Alaska d’IoTerop qui est installée côté serveur.

Dans la pratique, cette pile, explique la société française, permet et automatise les opérations d’installation et de maintenance à distance sur des flottes de plusieurs millions d’appareils en suivant les spécifications du standard Lightweight M2M 1.1. A savoir la mise en service des appareils IoT sans exposer aucune clé en clair, ni nécessiter l’intervention d’un expert sur place, et leur configuration à distance, y compris les mises à jour de firmware, en utilisant des couches sécurisées certifiées. Iowa permet aussi de télécharger les données des capteurs dans un format standardisé même sur des réseaux contraints ou intermittents et de gérer des canaux de données MQTT de manière dynamique. En outre, la pile fournit une interface de programmation d’application en C qui masque la complexité des protocoles CoAP et LwM2M.

Selon IoTerop, dix lignes de code suffisent pour créer un capteur remontant ses données à une fréquence choisie par le serveur et cinq lignes de code pour gérer la mise à jour du firmware.

Le SDK Iowa est livré avec un système de compilation et comprend une documentation de 450 pages, un exemple de code et un débogueur.

« Les microcontrôleurs 8 bits sont très présents dans des domaines comme les compteurs intelligents et la logistique, là où l’automatisation des tâches de maintenance est une nécessité vitale, indique Hatem Oueslati, le P-DG d’Ioterop. Dans ce cadre, le SDK Iowa aide à rationaliser les coûts opérationnels de l’Internet des objets. » La pile Iowa permet notamment aux concepteurs de construire rapidement un dispositif NB-IoT pouvant atteindre une autonomie de quinze ans, tout en se connectant à n’importe quel serveur LwM2M, y compris le serveur Alaska de IoTerop, assure la société.

Le portage en binaire du SDK Iowa sur le microcontrôleur 8 bits AVR128DA48 est disponible sur GitHub.

Sur le même sujet