L'embarqué > Marchés > Perspective > Ingénierie systèmes, transport autonome, territoires intelligents et Internet de confiance : 4 axes de travail pour l’IRT SystemX

Ingénierie systèmes, transport autonome, territoires intelligents et Internet de confiance : 4 axes de travail pour l’IRT SystemX

Publié le 18 février 2016 à 11:39 par François Gauthier        Perspective

SystemX

Basé en Ile-de-France et focalisé sur l’ingénierie numérique des systèmes du futur, l’IRT SystemX (l'un des huit Instituts de recherche technologique) a présenté sa feuille de route 2016-2020 articulée autour de quatre programmes : Ingénierie systèmes, Transport autonome, Territoires intelligents et Internet de confiance (une problématique centrée sur la sécurité). L’objectif de cette feuille de route est de répondre aux défis que rencontrent les industriels dans les phases de conception, de modélisation, de simulation et d’expérimentation des innovations futures qui intègrent de plus en plus de technologies numériques.

- Ingénierie systèmes : Il s’agit dans ce programme de développer des méthodes, des processus et des outils logiciels d’ingénierie collaborative pour les systèmes complexes en s’appuyant sur les technologies numériques. Avec comme objectif de faciliter le décloisonnement des différentes ingénieries en développant des projets de recherche sur la résolution agile des problématiques d’ingénierie industrielle, la gestion des risques et des incertitudes et l’ingénierie système collaborative, avec des partenaires issus des secteurs de l’aéronautique, de la Défense, de l’automobile et du naval.

- Transport autonome : le programme porte sur le développement d’architectures sécurisées et sûres pour les véhicules et systèmes de transport autonomes, intégrant les nouveaux usages, les systèmes embarqués critiques, l’évolution des infrastructures et leurs interactions. La fusion de capteurs, l’interaction et l’ergonomie des usages et la cybersécurité des transports intelligents seront abordées.

- Territoires intelligents : Le programme vise à développer des outils d’aide à la décision pour l’optimisation et la planification opérationnelle de l’évolution des territoires, en s’appuyant sur la collecte et l’analyse des données. Des travaux seront notamment engagés sur les usages porteurs de valeur, sur la modélisation et l’optimisation de solutions de mobilité et sur la confiance et l’intelligence des échanges numériques.

- Internet de confiance : ce quatrième axe de travail porte sur les algorithmes, les protocoles et les architectures sur lesquels reposeront des infrastructures numériques dotées d’un niveau de sécurité élevé. Les recherches aborderont la problématique des architectures convergentes et programmables dans le cloud, le pilotage des fonctions réseau virtualisées (NFV) et la mise en œuvre d’une plate-forme d’expérimentation ouverte de cybersécurité.

Sur le même sujet