L'embarqué > Logiciel > Middleware > Grâce à Kvaser, Microchip va glisser le CAN FD dans des contrôleurs de bus CAN

Grâce à Kvaser, Microchip va glisser le CAN FD dans des contrôleurs de bus CAN

Publié le 26 octobre 2015 à 13:03 par Pierrick Arlot        Middleware Kvaser

CAN FD

Spécialiste des interfaces et enregistreurs de données compatibles avec le bus de communication CAN, la société suédoise Kvaser a signé un accord de collaboration stratégique avec le fabricant de semi-conducteurs Microchip, accord qui va permettre à ce dernier d’intégrer les blocs d’IP CAN et CAN FD de Kvaser dans de futurs contrôleurs conçus pour les marchés de l’industriel et de l’automobile. Kvaser, de son côté, va bénéficier des capacités de test et de l’expertise en intégration de Microchip.

On rappellera que le CAN-FD (CAN with Flexible Data Rate), est une évolution du bus CAN traditionnel avec des vitesses de transmission de données poussées jusqu’à 15 Mbit/s, et que Kvaser a notamment formulé une proposition pour faciliter l’évolution vers le CAN FD. « Le choix de Microchip valide le travail que nous avons mené autour du CAN FD », a commenté Lars-Berno Fredriksson, président de Kvaser.

« Microchip reconnaît qu’une transition du CAN 2.0 vers le CAN FD se prépare au cours des prochaines années et, depuis 2012, nous travaillons directement avec les équipementiers automobiles dans le monde entier  pour comprendre leurs besoins, leurs attentes et leurs échéances, a précisé de son côté Orlando Esparza, directeur marketing de la gamme de produits CAN FD de Microchip. Grâce à notre partenariat de longue date avec Kvaser, nous avons pu adapter rapidement nos conceptions pour les adapter aux modifications de la spécification ISO et nous comptons commercialiser nos contrôleurs CAN FD à partir de la mi-2016. » La société rappelle qu’elle commercialise déjà plusieurs circuits émetteurs/récepteurs certifiés compatibles avec la couche physique CAN FD.

Sur le même sujet