L'embarqué > Matériel & systèmes > Start-up > Forte de sa station agro-météo connectée en Sigfox, la start-up Sencrop lève 10 millions d’euros

Forte de sa station agro-météo connectée en Sigfox, la start-up Sencrop lève 10 millions d’euros

Publié le 25 janvier 2019 à 11:54 par François Gauthier        Start-up

Sencrop

La jeune pousse française Sencrop, via sa station agro-météo connectée par voie radio en plein champ, aide les agriculteurs à optimiser leur travail à travers un tableau de bord actualisé de mesures de température, d’hygrométrie, de pluviométrie et de vitesse du vent. Objectif : apporter une aide à la décision fondée sur l’analyse de données fiables ultralocales.

Créée en 2016, la société Sencrop n'en finit pas d’intéresser les investisseurs. Après une première levée de 1,4 million d’euros réalisée en 2017 principalement auprès de deux fonds d’investissements (Emertec et Breega), la société vient de finaliser un nouveau financement à hauteur de 10 millions de dollars. Une opération menée par Bpifrance via le fonds Ecotechnologies dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir. (NCI Waterstart, Nord Capital Partenaires, The Yield Lab et les deux actionnaires historiques, Demeter et Breega Capital, ont aussi participé à cette levée de fonds.) Un indice du dynamisme actuel de l’AgTech, la filière agricole de la French Tech.

Sencrop, qui est installé sur le site d’EuraTechnologies à Lille, a développé une station agro-météo qui s’installe au milieu des parcelles surveillées, et qui est connectée en temps réel par voie radio via la technologie Sigfox. Cette station mesure la pluviométrie, l’hygrométrie, la température de l’air, la vitesse et la direction du vent, voire l’humectation (pour les productions fruitières), et envoie des informations sur le réseau bas débit de Sigfox, pour ensuite les récupèrer et les mettre en forme sur une application développée par Sencrop, utilisable sur PC, smartphone ou tablette. Un GPS intégré assure en outre la fonction de géolocalisation des stations. La période de transmission des données est établie à 15 minutes, avec une durée de transmission des données de 6 secondes (pour un rapport cyclique inférieur à 1%).

Selon Michael Bruniaux, le CEO et fondateur de la start-up, l’objectif de Sencrop est de « permettre à chaque agriculteur de bénéficier d’outils d’aide à la décision performants et adaptés en fonction de ses pratiques culturales. »

En d’autres termes il s’agit d’amener aux agriculteurs un outil capable d’optimiser leurs interventions dans les champs (semis, pulvérisation, irrigation, récolte…) pour atteindre une agriculture raisonnée qui s’appuie sur des données fiables et régulièrement acquises, ce que permet aujourd’hui les technologies de l’Internet des objets, et en particulier l’arrivée à maturité des réseaux radio longue portée et basse consommation LPWAN, dont Sigfox. Une approche qui permet d’accumuler des données ultralocales, et d’alimenter des modèles agronomiques d’aide à la décision, pour la lutte contre les maladies par exemple.

Sencrop, qui compte une vingtaine de salariés, affirme que ses technologies sont utilisées aujourd’hui par plus de 5 000 agriculteurs, implantés dans 10 pays, même si la France constitue le marché principal de la société lilloise qui indique avoir installé en 18 mois plus de 1 500 stations agro-météo sur le territoire national.

Sur le même sujet