L'embarqué > Marchés > Conjoncture > Express Logic, l’éditeur américain de l’OS temps réel ThreadX, ouvre un bureau en France

Express Logic, l’éditeur américain de l’OS temps réel ThreadX, ouvre un bureau en France

Publié le 19 août 2016 à 08:42 par Pierrick Arlot        Conjoncture Express Logic

ThreadX

L'éditeur d'outils logiciels pour l'embarqué et du système d'exploitation temps réel libre de redevances ThreadX Express Logic vient d’ouvrir un bureau de ventes et de support en France. Implanté à Trappes à environ 35 km de Paris, Express Logic France aura à charge, selon l’Américain, de servir le nombre croissant de développeurs français utilisateurs de ThreadX et des divers middlewares de l’éditeur et de générer de nouvelles affaires à travers l’Hexagone. C’est la troisième filiale que crée Express Logic en Europe après l’ouverture des bureaux britannique et allemand.

La direction d’Express Logic France a été confiée à Jean-Paul Médina (photo ci-contre), une personnalité forte de plus de vingt ans d’expérience dans le domaine des logiciels embarqués. Après divers postes occupés notamment chez Chorus Systems (acquis par l’américain Sun Microsystems, lui-même repris par Oracle), Enea et QNX, Jean-Paul Médina avait fondé en 1998 NexGen Software, un spécialiste des piles TCP/IP pour l’embarqué repris en 2006 par le français Wavecom racheté depuis par Sierra Wireless. Il a également dirigé les sociétés PIXSonic, start-up dont L’Embarqué a tracé un portrait détaillé en 2013, et Staclan, entreprise créée en 2009 pour reprendre à son compte les piles TCP/IP de NexGen.

« Déployé à ce jour dans plus de 5,4 milliards d’équipements, ThreadX est clairement une solution de choix pour les développeurs qui recherchent une connectivité intégrée et un OS temps réel fiable et l’équipe d’Express Logic France va s’attacher à démontrer que le portefeuille de produits de la société peut bénéficier aux développeurs de l’embarqué et notamment à ceux qui créent des produits sur le marché bourgeonnant de l’Internet des objets », a commenté Jean-Paul Médina.

 

Sur le même sujet